Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Scooters > Honda > Integra > Essai complet Honda Integra 700 : l’essayer, c’est l’adopter

Essai complet Honda Integra 700 : l’essayer, c’est l’adopter

jeudi 15 mars 2012, par Emmanuel G., Ouarese

C’est sur les routes du Vexin normand que le nouvel Honda Integra 700cc va être mené pour une partie de notre essai. Ces routes alternent grandes et petites courbes, lignes droites, revêtement parfait et dégradé, idéal pour soumettre l’Integra 700cc à la "question".

Ligne générale

Esthétiquement tout d’abord, la ligne ne laisse pas indifférent. Une partie avant carénée et qui suggère le scooter, une partie arrière fine qui rappelle la moto, Honda a habilement mêlé les genres. Les grandes roues de 17 pouces à l’avant comme à l’arrière, chaussées de pneus Bridgestone BT-023 évoquent la moto alors que l’absence de réservoir nous projette dans le monde du scooter.

La bulle de dimensions moyennes ne gêne pas la vision avant et augure d’une protection relative.

Le poste de pilotage est assez dépouillé, voire même ascétique. Le tableau de bord se limite à un grand cadran digital qui regroupe la plupart des informations nécessaires. Nous disons bien la plupart, car il manque quand même quelques informations, comme une jauge de température moteur, et également un ordinateur de bord.

L’affichage vous permettra de vérifier les infos suivantes :

- Vitesse numérique
- Compte tours à barographe
- Totalisateurs kilométriques partiel A et B par intermittence en appuyant sur le bouton de commande à gauche du tableau de bord
- Jauge à essence à segment incluant la réserve
- Vitesse enclenchée en chiffre
- Mode de transmission (D/S/Manuel)
- Heure
- Rappel de clignotants gauche et droite
- Phare
- Frein de Parking
- Voyants Alerte Température moteur, Pression d’huile, ABS, HISS

Le rétro-éclairage est réglable selon 3 intensités différentes, ce qui est assez rare pour être signalé. Il est blanc, ce qui apporte une lisibilité parfaite du compteur de nuit. C’est donc le service minimum mais après tout, le Honda Integra 700cc n’est pas là pour son tableau de bord. Honda a égayé le tout avec un revêtement et une couleur différente dans la zone du tableau de bord. Mais on a une vue plongeante sur la fourche et la roue avant depuis le tableau de bord.

JPEG - 308.4 ko
Essai complet Honda Integra 700cc : boite à gants

Sur le côté gauche du carénage, on trouve un petit rangement fermé mais non verrouillable permettant de poser un téléphone, ou de menus objets. Sur la droite, Honda a placé le levier de frein de parking qui bloque la roue arrière.

Sur le commodo gauche, vous avez les commandes de :

- Klaxon (au demeurant du même acabit que celui d’une mobylette, rageant !)
- Clignotants
- Passage code/phare + appel de phare
- Commandes de montée et descente des vitesses en mode manuel (+ et -)
- Warning

Les commandes de clignotants et klaxon sont en position inversées par rapport aux commandes standards de la production 2 roues. Cela nous a valu quelques coups de klaxon intempestifs, en lieu et place de la mise en fonction des clignotants.

Sur le commodo droit, il y a les commandes de :

- Coupe-contact
- Passage du neutre en mode automatique (D par défaut puis S par impulsion sur la commande)
- Passage en mode Manuel total.
- Démarreur

Un antidémarrage par clé codée est présent d’origine. Un logo vous le rappelle sur le plastique central et un "HISS" est présent au niveau du contacteur de la clé. Les éventuels voleurs sont prévenus.

Les ajustages de carrosserie sont parfaits, la qualité des plastiques est de bonne facture, mis à part le plastique noir brillant qui part du guidon jusque sur le tunnel central, et qui est sujet à rayures, très facilement.

Une fois la selle ouverte, nous découvrons le coffre. En fait de coffre, nous avons plutôt un « coffrenounet », voire une « boite à gants sous selle ». Car c’est à peu près tout ce que vous pourrez mettre dans ce « coffre », une paire de gants… Allez, soyons généreux, un U de petite taille, un bloque-disque, une bombe anti-crevaison, et... pas grand-chose d’autre.

Selon Honda un casque peut y loger mais seul un demi-jet, sans visière et en taille XS doit pouvoir y prendre place.

De plus, Honda est resté fidèle à la tradition maison pour l ’ouverture des coffres de scooter. Celle-ci est accessible en utilisant la clé de contact, qu’il faut insérer dans une serrure sur le côté du carénage. Ce n’est pas très pratique à l’heure où la concurrence propose un bouton au tableau de bord et une télécommande, ou au moins une ouverture en tournant la clé de contact dans le Neiman.

L’option top-case est donc obligatoire pour bénéficier de rangements digne de ce nom.

Le passager bénéficie de repose-pieds repliables et de poignées de maintien. Le point milieu de fixation des poignées est exactement là où viennent se placer les mains. Ces poignées sont placées trop bas et bien fines. Le ou la passagère pesteront également contre l’assise, qui est encore plus ferme que celle du conducteur.

Position de conduite - manoeuvres

La position de conduite est très droite, les jambes pliées à 90°. Il subsiste un petit espace pour avancer les pieds, mais les jambes restent peu tendues vers l’avant. Les bras sont légèrement tendus vers le guidon qui est assez bas. Celui-ci n’est pas trop large et permettra de sa faufiler plus facilement entre les voitures.

La selle haute et assez large sur sa partie avant ne va pas aider les petits gabarits à poser les pieds à terre à l’arrêt. La position de conduite culmine à 790mm.

Pour les plus grands, l’espace est suffisant pour que les genoux ne touchent pas le tablier. Il faut se positionner au fond de la selle qui est étonnamment longue. Cette position est confortable, on se sent tout de suite à l’aise au guidon. Il manque toutefois un véritable dosseret pour le pilote et la selle est tout de même dure.

Le pare-brise, sous-dimensionné en largeur, génère des perturbations au niveau des épaules et manque de longueur pour les plus grands. C’est d’autant plus regrettable que les pieds et les jambes sont bien protégés des perturbations aérodynamiques.

En conduite, le compte-tours à barres est difficilement utilisable. Il faut vraiment lire les informations, repérer le trait d’un régime donné et compter les barres avant ou après pour déterminer son régime moteur. C’est autant de moins consacré à la route.

Les manœuvres à l’arrêt sont facilitées par le poids peu imposant du Honda Integra 700cc mais l’angle de braquage n’est pas très important. Vous ne verrez pas le nouvel Honda integra 700cc se faufiler comme une anguille en ville.

Moteur

Le nouvel Honda Intégra 700 est entrainé par un bicylindre à plat de 670 cm3. Ce moteur, entièrement nouveau, a été développé en premier lieu dans une optique d’optimisation de la consommation.

Ce qui explique la puissance assez faible de 51Cv, mais avec un couple important de 62 Nm au régime très bas de 4.750 tr/min.

La transmission est innovante, car elle fait appel à une vraie boite de vitesses pilotée, boite à double-embrayage qui peut fonctionner en mode tout automatique (2 lois de passage) ou manuel.

La transmission finale, quant à elle, est réalisée par une chaine. On aurait aimé avoir un autre type de transmission, type courroie, ou même cascade de pignons qui ne nécessiterait pas, ou très peu d’entretien.

Mais la politique de plateforme commune avec les motos NC700 S et X et la réduction des coûts ont entrainé ce choix. Cela peut rebuter les scootéristes purs et durs, qui estiment ne pas avoir à gérer un graissage ou une tension de chaine. Ils pourront se consoler en pensant aux intervalles d’intervention mécanique : tous les 12.000km !

L’avenir nous dira si ce choix est handicapant pour le modèle, ou si les qualités nombreuses du Honda Intégra 700cc lui permettront de réaliser des chiffres de ventes honorables.

Il est temps d’enfourcher le Honda Intégra 700cc, pour aller vérifier sur le terrain ce que vaut ce nouveau 2 roues. Attention pour les scootéristes, n’espérez pas pouvoir monter à bord comme un scooter traditionnel ou alors vous faites partie des petits rats de l’opéra de Paris ! Le haut tunnel central oblige à enjamber le Honda Intégra 700cc comme une moto.

Contact, Démarreur, et là c’est le drame. Qu’est-ce donc que ce bruit de machine à coudre ?

D’autres scooters sont plus expressifs, comme le bi-cylindres du T-Max ou encore le V2 du GP800. Il n’y a que le Burgman 650 qui pourrait lui voler la palme…

Honda semble être conscient de ce "handicap" puisqu’un silencieux adaptable fait partie du catalogue des options. Il s’agit d’un Akrapovic !

L’avantage de la boite mécanique à double embrayage, fait qu’il y a une position neutre, donc sans entrainement du moteur. Cela permet de le laisser chauffer tout en étant sur la béquille latérale, comme une moto.

On enclenche la première vitesse en actionnant le bouton au commodo droit. Un "clonk" caractéristique nous confirme qu’il s’agit bien à la base d’une boite mécanique, juste robotisée.

Le moteur est en prise directe, à contrario des maxi-scoots à variateur, ce qui fait que les démarrages se font sans inertie. Conséquence : ça part fort et immédiatement.

D, S, ou M

Les premiers tours de roues se font tout de même avec circonspection. Contrairement à un scooter, un effleurement de la poignée de gaz et le Honda Integra 700cc réagit instantanément. Il va falloir être économe dans ses efforts d’ouverture de poignée pour éviter une chute idiote mémorable à votre vie de pilote.

Nous commençons par le mode de "D". En accélération, le Honda Integra 700cc avance et réagit exactement comme un scooter. Les à-coups sont contenus lors d’une conduite souple et le compteur affiche rapidement 5ème ou 6ème. Lors de décélérations, la boite rétrograde et le passage de vitesse et le frein moteur se font bien sentir. En conduite paisible, ce mode est idéal pour conduire sans se soucier des rapports, il suffit juste d’accélérer et de freiner. La 6ème agit comme un overdrive. En tournant doucement la poignée, le Honda Integra 700cc se relance, sans forcer. Une ouverture plus franche entraine un rétrogradage et une relance plus vigoureuse. Ce mode tout en douceur a une contrepartie qui est une petite lenteur dans la gestion des rapports. Il est toutefois possible de descendre ou monter ceux-ci mais l’électronique est là qui veille aux "incompatibilités". A l’approche d’un rond-point par exemple, pas besoin de calculer la vitesse du flot de la circulation pour savoir sur quel rapport l’aborder, l’électronique de l’Intégra 700cc le gère très bien.

Le mode "S" est nettement plus réactif. Les accélérations permettent d’aller plus loin vers la zone rouge qui est à 6.500tr/mn. Mais même dans ce mode, il n’est pas possible d’atteindre la zone fatidique. La gestion électronique passe les rapports à 6.000. Toutefois, par rapport au mode "D", le mode "S" va chercher la puissance dans les tours et pas seulement le couple. Les vitesses montent et descendent avec plus de sécheresse mais toujours sans violence. Nous avons ainsi pu rétrograder et repartir en plein virage. Le Honda Integra 700cc n’a pas du tout bronché au niveau du cadre, les pneus n’ont pas ripé et c’est en toute confiance que nous avons pu finir le virage. Il ne faut pas se fier au bruit de l’échappement, feutré, ou à la sensation de conduite, impériale. L’Integra 700cc passe vite et même très vite.

Le mode "M" permet de gérer à son envie le passage des rapports. Appui sur la touche au commodo droit et ensuite gestion des rapports au pouce et à l’index gauche. Evidemment, avec ce mode, il est possible d’aller jusqu’au rupteur et aux 6.500tr/mn mais il satisfera les plus inconditionnels des motards qui préfèrent une gestion des rapports "aux petits oignons". L’électronique veille tout de même. Si vous restez trop longtemps aux alentours de la zone rouge, la boite passera d’elle-même le rapport supérieur. Economie et longévité assurées. Ce mode « M » sera celui que vous choisirez pour vous amuser et aller au rupteur ou pour une partie de route particulière. Mais avec la boite séquentielle du Honda Integra 700cc, il serait dommage de ne pas profiter de la gestion de passage des vitesses qui se fait quasiment toujours à bon escient.

Tenue de route

A partir du même cadre et du même moteur, Honda a dérivé trois véhicules différents. C’est donc dire le niveau d’exigence qui a été mis dans la conception de l’Integra 700cc. Et il faut reconnaitre que l’Intégra 700cc ne bronche absolument pas. Il est aidé en cela par des suspensions et un cadre hors pair. La fourche avant de 41mm de diamètre et de 120mm de débattement complète une suspension monobras à l’arrière sur un débattement de 120mm également. La selle est certes un peu dure mais les aspérités et autres défauts de la route sont absorbés sans que le Honda Integra 700cc ne se vrille ou se désunisse. Il passera au rythme et là où le conducteur l’aura voulu.

La stabilité est réellement la qualité du Honda Integra 700cc. C’en est à un point tel qu’avec ses roues de 17 pouces et l’effet gyroscopique généré, au-delà de 80km/h, il faut user du contre-braquage, de l’appui sur les jambes, pour le pencher. C’est certes un peu plus physique que sur une moto de type Hornet par exemple mais l’amusement, l’agrément et la sécurité sont ainsi sur le Honda Integra 700cc.

Peut-être qu’une position plus en appui sur les poignets ferait que le conducteur fasse plus corps avec la machine et donnerait un caractère plus joueur à l’Integra 700cc ?

Consommation - Entretien

Quand nous avons refait le plein du Honda Integra 700cc, nous avons rajouté 5.5l. "Consommation importante", nous étions nous dit avant de sortir la calculette. Le résultat est sans appel. En conduisant "sportivement", sans laisser le temps à la mécanique de refroidir entre les enchainements, nous avons parcouru 136km. Cela donne une consommation de 4.044l/100 !

Cette consommation correspond à celle d’un 125cc en usage courant. Là, nous avons un 700cc, que nous avons mené tambour battant. A l’heure du prix d’essence à 2€ le litre, il n’y a pas de petites économies et Honda y contribue. Merci Monsieur Honda !

Avec un espacement d’entretien tous les 12.000km, après les pompistes, Honda va nous fâcher avec les concessionnaires, mais pas avec notre portefeuille ! Le kit chaîne se change entre 20.000km et 30.000km et vous en coutera 180€, ce qui fait du 0.009€ ou du 0.006€ au kilomètre.

En conduite plus soutenue et sur circuit, nous avons obtenu la consommation de 5.8l/100. Nous avons atteint la vitesse de 181km/h au régime de 5.800-6.000tr/mn. Là-aussi, nous sommes agréablement surpris par la consommation.

Freinage

Au niveau freinage, celui-ci est du type combiné avant-arrière au levier gauche, associé à un ABS.

Le seul disque avant de grand diamètre 320mm est pincé par un étrier trois pistons, et le disque arrière de 240mm de diamètre, à un seul piston, permettent des freinages puissants, progressifs et endurants. Le ressenti aux poignées est idéal et l’ABS est là de toute façon pour éviter tout blocage de roues.

La puissance du freinage tient également au fait que le poids global du Honda Integra 700cc est contenu. Le nouvel Honda Integra 700cc fait 238 kg tous pleins faits, réparti presque à 50-50 sur l’avant et l’arrière, 118,5 kg et 119,5 kg.

Enfin, les disques sont aidés par le moteur et la boite de vitesses. Celle-ci rétrograde en effet toute seule, en fonction de votre propre vitesse quand vous freinez. Pour les scootéristes de longue date, il faudra faire attention car comme il n’y a plus cette poussée propre au CVT, les distances d’arrêt sont beaucoup plus courtes et les freinages plus forts.

En usage intensif, le freinage devient plus rugueux. C’est vraiment dommage car tout le reste, cadre-chassis-moteur, répond présent.

Conclusion

Avec ce nouvel Integra 700cc, Honda nous a concocté un véhicule performant, efficace et sobre. L’Integra 700cc se montre également polyvalent s’adaptant à tous les styles de conduite grâce à sa boite, en automatique ou manuel.

Honda classe l’Integra 700cc dans la catégorie « Scooter » sur son site. Nous pensons qu’il s’agit d’une moto avec des avantages de scooter !

Quoiqu’il en soit, scooter ou moto, à 8.500€, avec sa technologie embarquée et ses qualités, le nouvel Honda Integra 700cc n’a qu’un défaut : l’essayer, c’est l’adopter !

On vous aura prévenus.

Ce que nous avons aimé Ce que nous avons moins aimé
+ Chassis moto - Volume de rangements insuffisants
+ Tenue de Cap - Manque d’allonge du moteur
+ Sécurité active (ABS combiné) - Bulle pas assez protectrice
+ Position de conduite - Pas de jauge de température Moteur
+ Moteur coupleux - Mise sur l’angle
+ Boite de vitesse robotisée - Chaine de transmission finale
+ Finition - Pas de garde-boue arrière
+ Puissance et mordant du freinage
+ Roues de 17 pouces
+ Choix des gommes de pneus

A lire également :
Essai Honda SW-T 600 C-ABS : sportif en costard-cravate
Essai Integra 700 vs Sw-t 600 : le coffre sans le coffre

Portfolio

  • Essai complet Honda Integra 700cc : gauche
  • Essai complet Honda Integra 700cc : face
  • Essai complet Honda Integra 700cc : arrière
  • Essai complet Honda Integra 700cc : arrière droit
  • Essai complet Honda Integra 700cc : arrière gauche
  • Essai complet Honda Integra 700cc : feu arrière
  • Essai complet Honda Integra 700cc : absence de garde-boue
  • Essai complet Honda Integra 700cc : commodo gauche
  • Essai complet Honda Integra 700cc : commodo droit
  • Essai complet Honda Integra 700cc : roue arrière
  • Essai complet Honda Integra 700cc : pot
  • Essai complet Honda Integra 700cc : coffre
  • Essai complet Honda Integra 700cc : capteur ABS
  • Essai complet Honda Integra 700cc : absence de garde-boue
  • Essai complet Honda Integra 700cc : catalyseur
  • Essai complet Honda Integra 700cc : pictogramme
  • Essai complet Honda Integra 700cc : repère réglage chaine
  • Essai complet Honda Integra 700cc : disque avant trois pistons
  • Essai complet Honda Integra 700cc : prise allume-cigare
  • Essai complet Honda Integra 700cc : réservoir essence
  • Essai complet Honda Integra 700cc : serein

Messages

  • Je viens de le commander, après 2 essais, 2 essais d’autres motos, et mure réflexion, les GT et les gros Trials sont des dinosaures, (j’ai eu les meilleures) ;
    je viens d’une 1200 RT la crème des GT, mais bourré de pannes électroniques et d’un coût d’entretien surévalué relevant de l’escroquerie, circonstances rédhibitoires pour continuer à prendre le risque de travailler avec ;

    cet Integra est un pari sur l’avenir très proche, en relation avec la consommation d’essence,
    les roues de 17 " sont un choix essentiel, c’est un châssis de moto, strictement le même que la NC 700 X, et par exemple
    la monte possible de Z8 est géniale, c’est un excellent pneu,
    la chaîne durera beaucoup plus longtemps que sur une moto en raison de la gestion des à-coups par le double embrayage,
    idem pour la boite et le moteur,
    la simplicité de la conception (toute relative) à la base même de l’ensemble de propulsion est le secret des "motos" bien nées, toutes les bonnes motos qui on duré relèvent de ce principe, par ex ; le flat Twin, le 4 pattes,

    Honda est le constructeur historique de référence mondiale pour l’utilitaire increvable, bien copié par les autres, Honda sait faire, du solide et du pérenne ;

    les accessoires seront nécessaires, bulle haute (Ermax pas très chère), passage de roue, déflecteurs de tablier, tablier d’hiver, manchons, poignées chauffantes, une berline à 2 roues, sans le coût d’entretien d’une grosse GT,
    car pour la vitesse, c’est fini, et ça n’est pas un mal, nous sommes de plus en plus nombreux faut le gérer,
    pour l’arsouille mieux vaut encore s’acehter pas cher donc d’occase une 600 sans électronique,

    j’ai commandé les valoches et Tc, je vous dirais aussi comment ça réagit dans le Mistral, ma seule véritable inquiétude,
    mais grand de taille j’ai déjà réglé ce problème en modifiant les bulles sur un tas de bécanes, je commence à connaître les principes de bases,
    à bientôt,

    • C’est exactement ça. Moi aussi, j’ai commandé l’Integra et je partage exactement le meme avis que Matplayer.

      L’Integra est tout à fait classique sous ses airs et sa boite futuristes. Il n’y a d’ailleurs que cette boite qui soit avant-gardiste et tout le reste est fait pour durer et ça fait un moment que ça dure...

    • Penses-tu faire quelque chose pour la selle ? Elle très fine et dure, d’après ce que j’ai lu et ma passagère risque de m’en vouloir.

    • Ma passagère l’a testé, et effectivement elle est un peu dure par rapport à ce que l’on trouve généralement sur les maxi-scoots. Sur mon futur Integra (et oui j’ai craqué !) je pense que je ferais refaire par un sellier cette partie passager. Néanmoins, malgré le fait que la selle soit assez dure, l’excellent travail de la suspension arrière sur pivot permet de réduire au maximum les coups de raquette qui peuvent se produire lors du passage sur les saignées de la route. Ceci compense cela.

    • Je suis tenté par l’Integra mais comme toi, je suis assez grand, 1m98.

      Tiens-nous au courant de ce montage pare-brise, je suis éminemment interessé.

    • Je me permets de vous donner mes impressions après 2500 kms effectués en un mois et demi d’utilisation quotidienne sur tous types de parcours :ville, voie rapide, nationale routes à courbes larges et serrées ,côtes à "épingles,voies rapides et autoroute, et par tous temps "actuels", sec,.. pluie importante et vent jusqu’à 50 kms/h.

      - Mon impression la plus forte qui se dégage est la stabilité vraiment stupéfiante de cet engin en toutes circonstances qui procure un sentiment de confiance que je n’avais pas encore connu.
      - La rançon de cette stabilité (ou du moins je l’explique ainsi) est qu’il faut l’emmener dans les virages soit franchement par le poids du corps dans une manoeuvre d’évitement soit par le contre braquage dans les courbes à vitesse soutenue mais la tenue de route est telle qu’on y prend un réel plaisir.
      - Je redoutais les turbulences engendrées par la bulle et là encore j’ai été agréablement surpris. Certes, doubler un poids lourd sur autoroute à 130 engendre des turbulences sensibles et plus encore si il s’y ajoute du vent mais mais la tenue de cap n’est pas modifiée préservant le sentiment de sécurité. A ce propos l’ ajout du top case ( de 40 l) outre son esthétique s’intégrant bien à la machine ne génère pas de turbulences supplémentaires. son côté profilé et son inclinaison y est sûrement pour beaucoup. Son inconvénient est qu’un intégral ne tient qu’en position centrale et limite alors les possibilités d’emport.
      - La consommation annoncée est fiable. En effet je n’ ai encore jamais dépassé 4,1l/100kms et suis descendu jusqu’à3,7l/100kms en utilisation mixte. Je n’ai cependant pas encore pu vérifier la consommation sur autoroute sur longue distance et n’ai pas le pilotage "hypersportif"
      - La protection est très bonne en haut en ce qui me concerne ( je mesure 1m72) moins bonne à mon avis pour les jambes. La raison de déflecteurs de jambes est peut-être là. La selle assez profonde me permet d’étendre les jambes pour se relaxer temporairement. La bonne protection haute fait que la sensation de vitesse est trompeuse et la tendance aux excès de vitesse est permanente...
      - Attention à son poids ! Associé au fait que la selle est relativement haute et surtout large fait que reculer avec les pieds en pente se révèle vite laborieux. Mais manoeuvrer à la main ou béquiller est facile.
      - Rouler en ville à très basse vitesse engendre des à-coups en mode drive dus aux changements permanents des vitesses. Il faut avoir la poignée des gaz très très douce pour les limiter. L’autre solution est de passer en mode sport ou alors en mode manuel que j’utilise de plus en plus dans ce cas en agissant comme pour une moto avec la douceur de la DCT en prime celle ci se chargeant d’ailleurs de rétrograder à votre place si le régime est trop bas. Il faut juste s’habituer à freiner tout en agissant sur la manette -. Dans le même ordre d’idée se faire au positionnement de tous les commodos demande encore pour moi souvent un délai de réflexion qui fait que klaxonner en urgence se fait la plupart du temps ... après l’urgence !
      sinon les modes D et S sont un vrai bonheur et me paraissent vraiment bien étudiés de même que la possibilité de rétrograder à tout moment pour dépasser ou à l’entrée d’un virage par exemple et ce, tout en douceur. Et saviez vous que la loi de passage des vitesses se modifie légèrement en mémorisant l’historique de la moto et s’adapte ainsi au style de conduite du pilote ?

      Au total l’INTEGRA me paraît une excellente machine et me procure un plaisir de plus en plus grand ; J’ai commandé les valises latérales mais elles ne sont pas encore disponibles. Mes projets:effectuer dès que possible un grand circuit avec lui. Et une idée naissante, un ou des rassemblements de passionnés ;cela en tente certains ?

    • Merci Jean-Paul pour ce témoignage très bien expliqué et "documenté".

      Nous avons été impressionnés par l’Integra également. Et ce qui est le plus bluffant, comme le dit Matplayer, c’est que l’Integra n’est pas bourré de technologie hyper pointue. C’est du solide, du déjà vu et on sent que ça va durer dans le temps.

      Et, Jean-Paul, va falloir te calmer. 2.500km en 1.5 mois, ça nous fait du 20.000km par an, ça. Si tu continues comme ça, on va finir par croire que tu y prends goût ;-).

      Très bonne idée que ce rassemblement. J’espère que les Integra permettront aux scootéristes de se joindre à eux.

    • Dis nous si ces valises ne débordent pas trop ça me ferait suer de les claquer dans le premier embouteillage venu.

      Quand tu veux pour une sortie et ton grand périple, tu es sur quel coin ?

    • J’ai lu quelque part que la largeur des valises est étudiée pour ne pas trop dépasser mais j’ai quand même un doute sur les rares photos de dos où elles sont visibles. Je te, vous tiens au courant, à partir du 11/05 selon HONDA. J’es père surtout qu’elles sont facilement amovibles mais personne ne semble encore le savoir. Et je suis de Dijon et toi ? Content que l’idée te plaise. par ailleurs le rassemblement serait bien sûr ouvert aux scooteristes Seul mot d’ordre:convivialité !!

    • Bonjour
      Possesseur de l’integra depuis 1000 km je l’ai équipé de la bulle haute ermax (68 euros)
      je mesure 1m78 et j’ai un peu de mal avec le bord superieur de la bulle ds le champ de vision
      3 cm en trop ou en plus ..ce serait mieux je ne sais trop coment la modifier...
      Puis il me semble que lui ajouter une lame à l’instar des "mra" ou givi airflow serait l’idéal
      Equipé aussi de valises kappa 33 (avec kit fixation:290 euros)
      Plus top case givi (offert par la concession)
      Venant d’un bref passage sur SWT 400 Quel bonheur de reprendre un engin avec des vrais roues
      J’ai vraiement été content de me débarasser du SWT 400 abs 2009
      L’integra est pour moi un utilitaire tres pratique, agréable sécurisant et malgré tout joueur

  • Je vois pas le truc. Une moto qui ressemble à un scooter ou l’inverse.

  • Vous avez l’air de tous trouver cette machine super... Sa petite puissance n’rst pas un handicap ?

  • Je viens d’avoir mon integra, ça fait presqu’un mois. je retrouve tout dans votre article et j’ajouterai le sentiment de sécurité au guidon de l’integra.

    Sur d’autres motos ou scooters, il faut toujour se méfier d’un truc ou deux. Sur l’integra, c’est total confiance, rien de piégieux. LA SECURITE !

  • C’est comme cette machine soulève votre enthousiasme ! J’ai été la voir, j’ai fait un petit tour, mais je suis pas convaincu. Honda parle de scooter, certainement parce qu’ils n’osent pas l’appeler moto mais on en est loin.

    Où mettre un simple vêtement de pluie ? Et je ne parle pas du casque ni de l’antivol. Ou encore une sacoche avec ses affaires.

  • je confirme, 3 semaines d’Integra, 2000 Kms, pas plus de 4L au cent, les amortos et la selle s’assouplissent, la bulle haute Ermax est bien, remplace les pare mains, et ne change en rien la stabilité dans les vents violents, (175kms et 200 hier et aujourd’hui), cet engin est fait pour rouler comme une GT !, suprenant je n’y croyais pas venant de la référence en la matière (RT) mais je suis moins fatigué avec cet engin,
    aujourd’hui test mode S en montagne, un régal, l’étude du moteur et de la boite auto relève d’un vrai boulot d’ingénérie, bien pensé et surtout abouti,
    la tenue de route en Z8 est parfaite, au cap comme sur l’angle,
    Honda n’a pas chômé sur ce produit,
    alors que curieusement ses grosses bécanes VFR et Crosstourer arrivent à plat sur le marché,
    va savoir,
    en tout cas je suis emballé par la simplicité et l’efficacité de l’Integra,

  • J’ai essayé l’integra et pas du tout craqué. Je trouve que le moteur manque de puissance, pas assez de watts à envoyer !La boite auto est également un peu lente. Déçu parce que j’en ai lu que du bien.

  • Bonjour,
    Je ne sais pas si ce forum est encore actif, si un spécialiste pourra répondre à ma question, enfin bref j’essaie.
    J’ai acheté 1 Intégra d’occase en remplacement d’un scoot 125 Swing.
    Je suis de petite taille et je touche le sol que par la pointe des pieds !! c’est un peu short en ville !
    Existe-t-il une possibilité pour rabaisser l’engin ?
    Merci de vos réponses

  • Pour baisser la hauteur d’un scoot ou d’une moto, il suffit de creuser la selle. C’est ce que font les concessionnaires quand le 2R est trop haut. En fonction de la selle et la hauteur que tu cherches à gagner, certains selliers enlèvent une épaisseur de mousse et ça suffit. D’autres selliers peuvent enlever de la mousse et pour que le scoot reste confortable malgré tout, à la place il ajoute du gel. C’est moins épais mais très confortable.

    Pour gagner encore, après la hauteur, tu peux aussi travailler la largeur de la selle. En diminuant sa largeur, tu auras moins à enjamber la selle pour poser les pieds à terre.

    Je ne sais pas combien de cm tu veux gagner mais en additionnant des mm par-ci et par-là, tu vas pouvoir y arriver. S’il t’en manque encore, après, il faut jouer sur les suspensions.

  • Bonjour,
    Nous avons actuellement un Honda Forza et, nous avons voulu essayer (mon mari et moi) l’Integra 700 qui est, effectivement un excellent scooter...
    Néanmoins, nous ne l’avons pas acheté car la selle passager est vraiment minuscule et les cales-pieds, placés en hauteur, oblige le passager à remonter les genoux. Lors de notre sortie de 150 km, je suis rentrée complètement "criquée" par cette position étriquée, reforcée par le fait que cette selle-passager n’est pas profonde et le passager se retrouve collé au conducteur sans pouvoir bouger.
    Efin, la selle-passager étant à la même hauteur que la selle-conducteur, les yeux du passager se retrouvent à la même hauteur que le casque de son conducteur, le privant totalement d’un champ de vision agréable.
    Alors OUI pour l’Integra 700 à condition de l’utiliser en solo.

  • Le 700 est effectivement moins tendre que le nouveau 750.

    Honda amodifié la mousse, pour la rendre plus souple sur le 750. Ca reste encore assez ferme, mais c’est nettement mieux qu’avant sur le 700.
    Pour le passager, on est sur une selle de type moto, donc oui elle est moins large, et moins longue que sur un scooter traditionnel, mais ça reste acceptable.

    Ma femme ne s’est pas plaint de trop, sur le confort sur long trajet, c’est moi qui ait le plus souffert :).

    Par contre pas d’accord sur la hauteur de selle passager, elle est plus haute que la partie conducteur.

    Après c’est sur que si le passager fait 20 cms de moins que le conducteur, il va se retrouver au niveau de son casque !
    On n’est pas sur une goldwing...

    Je pense aussi que lors de ton essai, il n’y avait pas de top-case sur l’integra. Alors qu’avec le top case, le passager peut être un peu plus en arrière en s’appuyant sur le top.

    Bref, c’est pas du confort pullman, mais ça reste utilisable sur des distances moyennes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Bridgestone : enquête et train de pneus à gagner

Bridgestone continuellement à l’écoute de votre opinion et de vos conseils afin d’améliorer ses produits. mène enquête. Pour cela un questionnaire a été concocté qui ne vous prendra que quelques minutes pour y répondre. Et pour vous remercier de participer et donc de répondre au questionnaire, Bridgestone (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais