Canvas Logo

Scooter : quel équipement ?

mardi 18 juin 2013 , par JulienK

Un scootériste, tout comme un motard, doit pouvoir pallier l’absence de carrosserie par un équipement adapté. Casque, blouson, gants, bottes,… Voici ce qu’il faut savoir.

Le confort au service de la sécurité

Même à vitesse réduite, une chute à deux-roues peut malheureusement prendre des proportions dramatiques. Si l’on ne peut éviter les fractures, l’équipement du scootériste doit tendre à minimiser éraflures et brûlures, très fréquentes en cas de glissade sur le bitume.

Attention, cet équipement ne doit pas diminuer votre confort de conduite, au contraire.

Ainsi, chaque année, des chercheurs améliorent les protections contre la pluie et le froid, vos pires ennemis, ils s’insinuent par la moindre interstice, lorsque vous enfourchez votre engin. Leur but ? Le confort au service de la sécurité.

Blouson et combinaison

Idéalement, et même si cela semble plus adapté aux motards qu’aux scootéristes, il faudrait enfiler une combinaison intégrale avant de prendre le guidon. Pour les hommes, elles sont composées généralement d’une seule pièce, pour les femmes, parfois deux. Les tarifs commencent à 350 euros et grimpent jusqu’à 1000 euros.

S’il s’agit de l’équipement optimal pour le deux-roue, les coureurs sportifs en ont tous une, cette tenue en exclut toute autre. Ce qui pose un problème pour des trajets domicile-travail, où vous habits "civils" sont requis.

Plus pratique (et abordable !), le blouson seul vous protègera parfaitement le haut du corps, d’autant que les zones les plus fragiles (coudes, épaules,…) sont renforcées. À associer avec un jean, que vous recouvrerez d’un pantalon de pluie en cas d’intempéries. Les bons blousons se vendent entre 150 et 400 euros.

Lors de l’achat, il faut penser polyvalence. Le blouson ou veste doit pouvoir se porter aussi bien en hiver qu’en été, sauf si votre budget vous permet d’avoir deux blousons différents.

En conséquence, vérifiez que ladoublure hiver est amovible et que pour l’été, le blouson est assez aéré. Le cuir est certainement la matière la plus résistante à l’abrasion mais il
demande beaucoup d’entretien et pèse lourd. Les textiles modernes sont maintenant techniques, Gore Tex ou autre, tressés avec fibres spéciales et résistantes, lavables et finissent par se faire oublier.

Bottes, gants, etc.

Globalement, l’équipement du scootériste doit être épais, pour atténuer les chutes et le froid. Côté matières, le cuir et le PVC résistant dominent le marché. C’est dans ces textiles que vous trouverez les meilleurs gants et bottes, qui viendront compléter votre combinaison. En y ajoutant un bon casque, vous serez protégé de la tête aux pieds.

Niveau prix, les bottes partent entre 100 et 300 euros, les gants entre 40 et 100 euros et les casques entre 50 et 200 euros.

S’il y a un équipement à ne pas négliger, ce sont les gants. En cas de chute, le réflexe est de mettre les mains en avant pour atténuer le choc. Etant donné leurs prix, vous pouvez investir pour une paire de gants d’été et une autre d’hiver.

Si vous êtes adeptes d’achat sur internet, tous ces équipements doivent faire l’objet d’essais. L’essayage permettra de vérifier que la coupe, la forme du casque, du blouson sont adaptés à votre morphologie.

Des normes à respecter

Vous ne le savez peut-être pas, mais pour que des gants soient certifiés, ils doivent mentionner la norme EN 13594. Cette norme particulièrement restrictive qui imposait aux fabricants des seuils de protection très élevés et rendait les gants inconfortables (et chers) a fait l’objet d’un assouplissement et de deux niveaux de certification en 2010. Cela a réduit le coût et amélioré le confort des gants.

Le casque, lui, est parfaitement obligatoire depuis 1973. Pour être homologué, il doit répondre à la norme E22-05 : cela signifie qu’il a passé avec succès les tests en laboratoire. Ces tests sont aujourd’hui normalisés à l’échelle européenne.

S’agissant des vêtements de scooter, ils doivent absolument suivre les normes dictées par la directive du Conseil européen datant du 21 décembre 1989.

Pour s’offrir un équipement digne de ce nom, il faut compter aux alentours de 600 euros. Autant dire qu’en cas de dégradations, ce n’est pas une somme aisée à ressortir. Chez Euro-Assurance, les accessoires et votre équipement vestimentaire sont garantis en cas de sinistre à concurrence de 1 500 euros, via la garantie Accessoires et Vestimentaire de l’assurance scooter.

N’hésitez pas à remplir un devis gratuit en ligne !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles