Canvas Logo

Essai Kymco X-Town 300c : gros cœur, grande douceur

mercredi 13 juin 2018 , par Christian , StephaneC.

Chez Kymco, le X-Town se décline également en 300cc, après le 125cc commercialisé deux ans plus tôt. Le 300cc reprend exactement la carrosserie du petit frère 125cc. L’occasion de reprendre le guidon

Revue de détail

Comme le 125cc, le X-Town 300cc est reconnaissable facilement. Les ingénieurs ont, en effet, doté le X-Town d’une signature visuelle du X-Town forte, notamment sur le bloc arrière, dont les rangées de leds forment un « X ».

L’avant est plus classique avec la rangée de leds surmontant les deux feux. A noter qu’en roulage les deux feux sont allumés. Le pare-brise est court. Au tableau de bord, deux gros cadrans, à gauche le tachymètre, à droite, le compte-tours, entourent une fenêtre digitale qui permettra de visualiser :

  • tout en haut la température moteur, par des segments
  • juste en dessous, la température extérieure, ou le voltage de la batterie
  • un voyant de chauffe moteur
  • le kilométrage général, deux trips
  • l’heure
  • et enfin, le niveau du réservoir d’essence. Là-aussi, à segments.

Il vous faudra cependant tendre le bras pour aller chercher les boutons de défilement sur le tableau de bord.

Aux commodos, rien que du classique. A gauche, le passage phare/feux de croisement, fait également office d’appel de phare, pas de gâchette donc. La commande de clignotants vient prendre place juste en dessous et pour finir le klaxon. A droite, en plus du coupe-circuit et du démarreur, vous avez un warning.

Les leviers de frein sont réglables, ce qui est une bonne chose.

Le contacteur est multi-fonctions. Vous pourrez ouvrir le coffre sous selle et verrouiller la direction. La trappe à essence n’est pas « sécurisée » mais le bouchon ne s’ouvre qu’avec la clé de contact. Une prise Usb est installée dans la boite à gants pour recharger un appareil électronique.

Dommage que le X-Town ne bénéficie pas des possibilités de personnalisation offertes par Noodoe. Le X-Town est sorti deux ans trop tôt.

Roulage

Après ces présentations, rien ne vaut un roulage pour se rendre compte des qualités, et des défauts éventuels, du Kymco X-Town 300c.

Contact. Le moteur s’ébroue dans une grande douceur. Le starter maintient le régime moteur à 2.400tr/mn, le temps que l’ensemble s’échauffe. Il descendra, ensuite, à chaud, à 1.700tr/mn. L’injection électronique et les lois de programmation font merveille.

Petit gabarit mais gros cœur

Reprenant traits pour traits, les caractéristiques extérieures du 125cc, le Kymco X-Town 300c bénéficie d’un gros cœur de 300cc. Et au feu, vous devez répondre que « Non, il ne s’agit pas d’une version kitée ou d’une version débridée ».

La puissance du 300cc passe ainsi de 14.3Cv pour le 125cc à 24.4Cv pour le 300cc. C’est presque le double. Pour le couple, le X-Town 300cc passe de 11.2Nm à 25Nm à 6.500tr/mn. C’est cette fois, plus du double. Et question poids, le 300cc ne prend que 23kg par rapport à la version 125cc. C’est dire tout le potentiel que le 300cc a. Ce surcroit de puissance, heureusement, se fait dans une grande douceur. Le X-Town 300cc ne connait pas le mot violence, il est d’une grande douceur et progressivité pour se livrer complètement.

Cela ne veut pas dire que le X-Town 300cc est anémique. Le 0 à 100 km/h est abattu en 10.5 secondes. Ce sont les performances d’une Aston Martin DB2 ou d’une Audi A4. Notre X-Town 300cc n’a donc pas à rougir. Avec son couple maxi de 25Nm situé à 6.500tr/mn, c’est dans cette zone qu’il faut aller le chercher. D’ailleurs, le moteur retransmet sa joie de vivre en émettant des vibrations qui se transmettent au tablier entre 6.000 et 6.500tr/mn. A l’usage, inutile de regarder le compte-tours, vos pieds « liront » pour vous le compte-tours. A l’usage encore, entre 100 et 120km/h, les reprises sont vigoureuses. Sur les routes nationales, doubler une voiture ou un camion ne vous donnera pas des sueurs froides. La réserve de puissance et surtout de couple rendent votre conduite sereine. Entre 120km/h et la vitesse maximum, 130km/h, le X-Town 300cc prend tout son temps en reprises. Mais nous sommes à la limite de la zone rouge.

Le rupteur s’enclenche à 8.400tr/mn. Il faut une légère descente pour que le X-Town 300cc atteigne ce régime et la vitesse de 145km/h au compteur. Il faut préciser que notre modèle d’essai totalisait tout juste 300km quand nous l’avons pris. Avec un moteur libéré, le Kymco X-Town gagnera encore quelques précieux km/h.

A allure soutenue et conduite intense, le Kymco X-Town 300 a tendance à rebondir de bosses en bosses, sans pour autant nuire au confort ou à la précision de conduite.

Mesures

Compteur 50 70 90 110 130
Régime 4 500 5 500 5 800 7 000 8 000
Vitesse Gps 47 66 83 104 120

Passager

Le passager a de l’espace et il ne sera pas obligé de venir se coller au conducteur. Cependant, du fait de repose-pieds placés trop en avant, il ne pourra se lever pour passer un dos d’âne. Il pourra également reprocher aux poignées de maintien de ne pas revenir assez sur l’arrière pour se maintenir lors des accélérations toniques du 300cc.

Freins

Avec ses disques, de 260 mm à l’avant et de 240mm de diamètre à l’arrière, un poids contenu de 200kg, le X-Town 300cc se montre très bon freineur. Il ne lui faut que 4.80m pour s’arrêter à 50km/h. Durant nos tests, l’ABS avant ou arrière ne s’est jamais déclenché.

La monte d’origine, des Kenda, est pourtant réputée pour être d’une gomme dure, favorisant le kilométrage et non le freinage !

Consommation

Durant nos essais, la consommation a été de 5.0l/100 dans des conditions… d’essais. Dans des conditions de roulage normales, la consommation devrait se situer à 4.5l/100. C’est très raisonnable pour la cylindrée et les performances, même si d’autres scooters font mieux.

Conclusion

Avec le Kymco X-Town 300, vous allez en surprendre plus d’un avec son gabarit de 125cc. Sa ligne passe-partout le rendra discret et son gabarit contenu vous permettra de vous faufiler… comme un 125cc, mais avec un gros coeur !

Ce qui vous rendra le sourire, et même un très large sourire, c’est le prix du Kymco X-Town 300. A 4.499€, vous avez un 300cc pour le prix d’un 125cc, avec tout le plaisir de rouler en toute quiétude par rapport à un 125cc, sans être à fond.

Si le 300cc a un gros cœur, Kymco a le cœur sur la main !

Portfolio

  • Essai Kymco X-Town 300c : avant gauche
  • Essai Kymco X-Town 300c : face
  • Essai Kymco X-Town 300c : face droite
  • Essai Kymco X-Town 300c : double feux avant
  • Essai Kymco X-Town 300c : poignées de maintien passager
  • Essai Kymco X-Town 300c : bloc optique arrière
  • Essai Kymco X-Town 300c : pot échappement
  • Essai Kymco X-Town 300c : détail fourche
  • Essai Kymco X-Town 300c : disque avant
  • Essai Kymco X-Town 300c : commodo gauche
  • Essai Kymco X-Town 300c : commodo droite
  • Essai Kymco X-Town 300c : repose-pieds repliable
  • Essai Kymco X-Town 300c : assise passager
  • Essai Kymco X-Town 300c : coffre casque XL
  • Essai Kymco X-Town 300c : led coffre sous selle
  • Essai Kymco X-Town 300c : réservoir essence à bouchon verrouillé
  • Essai Kymco X-Town 300c : contacteur multi-fonctions
  • Essai Kymco X-Town 300c : boite à gants, prise USB
  • Essai Kymco X-Town 300c : compteurs
  • Essai Kymco X-Town 300c : trousse à outils

Messages

  • Bonjour

    Possesseur depuis deux mois de ce véhicule, je ne peux que confirmer l’exactitude de votre test.
    Avec mille kilomètres au compteur, j’atteins actuellement 130 km/h au compteur 120 GPS (mais pas encore pousser dans ces derniers retranchements).
    Consommation extra urbain : max 100km/h 3.7 litres confirmé sur 4 pleins.
    Très bon véhicule acheté après avoir possédé le x town 125 pendant deux ans et aucuns soucis.
    Je recommande ce véhicule pour son imbattable rapport prestations /prix.
    Cordialement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles