Canvas Logo

Essai Sym Cruisym 125i : il a tout d’un grand

lundi 14 mai 2018 , par StephaneC.

En 2017, Sym présentait le Cruisym 300, un maxi scooter GT qui n’avait rien à envier à ses concurrents. Aujourd’hui, Sym propose son petit frère sur le segment 125 cm3.

Classique mais efficace

A part son moteur de 125 cm3, le Sym Cruisym 125i est en tous points le même que son grand frère le Cruisym 300. En 125cc, il est désormais accessible à une plus large clientèle pour qui le permis moto fait défaut.

Le châssis, le ton agressif, dynamique et sportif reste le même et Sym vient livrer bataille aux meilleurs de la catégorie sur le segment des scooters GT.

Perché sur ses 2 roues, de 14 ‘’ à l’avant et 13’’ à l’arrière, le Sym Cruisym 125i, comme son grand frère, se montre très agressif grâce à sa face avant doté d’un bloc avec feux de jour full leds, et des clignotants implantés à la base des rétroviseurs. Ceux-ci sont rabattables et fixés sur le carénage à l’avant et non sur le guidon. Le Cruisym 125i est disponible en trois coloris, rouge, blanc ou noir mat.

Notre version d’essai est le rouge et il est tout simplement beau !

Ligne soignée, couleurs valorisantes, plastiques façon carbone un peu partout et imitation chrome sur les caches du tunnel central, la qualité et la finition sont au rendez-vous et ça se voit au premier coup d’œil. Les propriétaires de Cruisym seront flattés dans leur ego par un scooter valorisant.

Sa boite à gants qui ne ferme pas à clé est pourvue d’une prise USB et d’une prise allume cigare, parfait pour un double rechargement comme un smartphone et un GPS. Au niveau du coffre, le Sym Cruisym 125 accueillera sans problème un modulable de taille L sur la partie haute et un autre de taille M, sur l’avant. Il restera même une petite place entre les deux pour une petite bricole. Le coffre s’ouvre à la clé de contact ou électriquement via un bouton sur le commodo gauche, une fois le contact mis.
La selle est dotée d’un vérin et le coffre est éclairé pour charger et décharger en toute tranquillité.

Au niveau des commodos, à droite, vous avez le bouton du démarreur, le coupe circuit et entre les deux celui du warning. A gauche, Sym a installé le clignotant, le klaxon, l’éclairage,un appel de phare à gâchette, le bouton d’ouverture du coffre. Le bouton n’est pas très discret mais c’est bien pratique tous les jours.

La trappe à carburant ne possède pas de serrure et s’ouvre au contacteur multifonctions qui est équipé d’un volet anti-effraction.

Le Cruisym 125 est équipé d’une bulle de protection, réglable sur 2 niveaux, avec outil. Elle est bien coupée, avec des rebords qui reviennent par en-dessous. Ce n’est pas un simple morceau de plastique

Niveau tableau de bord, identique à son grand frère, le compteur de vitesse et le compte tours, encadrés couleur alu sont analogiques avec des graduations pas très claires à cause des nombreuses couleurs, jaune, orange et blanc, qui l’encombrent. Entre les deux, on retrouve un écran digital avec deux trips, la jauge à essence, la température moteur, l’horloge et un voltmètre.

En prime, le nom « Cruisym » est brodé sur la selle. Cela contribue à faire du Sym Cruisym 125 un scooter valorisant.

Roulage et confort

Au niveau accélérations, le Sym Cruisym 125cc s’élance en deux temps pour parcourir le zéro à 100km/h. Ouverture des gaz en grand, le Cruisym 125cc semble hésiter un moment puis l’aiguille du compte-tours, accroche les 6.000tr/mn avant de se précipiter au régime de 8.000tr/mn. Il les tiendra ensuite pour atteindre la vitesse et le régime maximum de 9.500tr/mn.

En matière de reprises, le Sym Cruisym 125cc reprend de 70km/h à 100 km/h en un peu moins de 10 secondes. Le Sym Cruisym 125cc met 2 secondes de moins en reprises de 90km/h à 100 km/h. Précisément, 9:44 secondes et 7:33 secondes. Dans les deux cas, il ne faut pas hésiter à aller chercher les 8.000tr/mn. Les reprises se font avec une très grande linéarité. Peut-être trop, même, pour les plus sportifs mais au moins pas de surprise à avoir.

Calibré pour un 300cc, le châssis et les suspensions sont plus qu’à l’aise avec une motorisation de 125cc. Le Cruisym 125cc se révèle réactif et agile mais le guidon en retour sur le conducteur appelle une conduite toute en cruising et non sportive. Sa fourche hydraulique et ses doubles amortisseurs arrières réglables procurent une excellente tenue de route et une bonne absorption des irrégularités de la route. Le Cruisym 125cc est imperturbable et reste aligné sur le chemin que vous lui avez tracé.

La selle, épaisse et confortable est équipée d’un maintien lombaire et participe largement au confort général du scooter.

Le freinage non combiné est efficace et progressif grâce à ses disques de freins et avec l’Abs sur les deux roues, les freinages d’urgence ne seront pas synonymes de chûtes.

Le confort général est donc plus que bon. Il est cependant à noter un moteur particulièrement expressif. Au niveau du pot et du silencieux, au ralenti et à mi-régime, le Cruisym 125cc reste discret. C’est quand il prend des tours, plus haut que ses vocalises deviennent plus présentes. Selon les goûts, cela peut être un trait de personnalité ou un défaut… A chacun d’apprécier.

Technique et chiffres

Consommation
Doté d’un moteur Euro 4 de 14.2Cv développant une puissance maxi de 10,5 kw à 8.750 tr/min, le Cruisym 125cc est refroidi par eau et est alimenté grâce à un réservoir de 12 litres. Avec une consommation moyenne de 3.06 litres lors de notre essai, l’autonomie autorisée est de plus de 370 kilomètres.

Freinage
Le Sym Cruisym 125cc est équipé d’ABS aux 2 roues et le freinage non combiné avec ses deux disques de freins de 260mm l’avant et 240 mm à l’arrière nous ont fait arrêter le scooter en 4.30m à 50 km/h.

Vitesses mesurées
Au compte-tours, la zone rouge commence à 9.500 tr/min et nous avons réussi à atteindre la vitesse maximum de 120 km/h compteur avec de bonnes conditions météo et une route favorable.

Le rupteur entre en action 500 tours plus haut que la zone rouge, à 10.000tr/mn.

Compteur km/h 50 70 90 110 120
GPS km/h 45 64 83 96 107
Régime tr/mn 6 000 7 000 7 500 8 500 9 250

Le 0 à 100 est abattu en 18 secondes. Ce qui place le Cruisym parmi les meilleurs 125cc en accélération.

Conclusion

A l’aise en milieu urbain comme sur route, le Sym Cruisym se révèle polyvalent et performant. Avis aux amateurs de scooter GT n’ayant pas le permis moto et pour « seulement » 4.299€, le Sym Cruisym 125cc se révèle une agréable surprise.

Il a pour lui un design moderne, une finition soignée et un moteur performant, même s’il s’exprime fort. Et cerise sur le gâteau, son appétit d’oiseau verdira le moindre de vos déplacements, à moins que ce ne soit un motif supplémentaire pour le sortir tous les jours.

A noter aussi que le Sym Cruisym bénéficie de la garantie constructeur de 5 ans ou 100.000 km, ce qui n’est pas négligeable.

Portfolio

  • Essai Sym Cruisym 125i : droite
  • Essai Sym Cruisym 125i : gauche
  • Essai Sym Cruisym 125i : arrière droit
  • Essai Sym Cruisym 125i : tableau de bord
  • Essai Sym Cruisym 125i : retroviseur et clignotant
  • Essai Sym Cruisym 125i : feux à leds
  • Essai Sym Cruisym 125i : amortisseurs arrière réglables
  • Essai Sym Cruisym 125i : poignées de maintien passager
  • Essai Sym Cruisym 125i : boite à gants, prise allume-cigare et (...)
  • Essai Sym Cruisym 125i : contacteur multi-fonctions
  • Essai Sym Cruisym 125i : réservoir de 12 litres
  • Essai Sym Cruisym 125i : commodo gauche
  • Essai Sym Cruisym 125i : commodo droite
  • Essai Sym Cruisym 125i : fenêtre digitale
  • Essai Sym Cruisym 125i : face
  • Essai Sym Cruisym 125i : bloc optique
  • Essai Sym Cruisym 125i : bloc feu arrière
  • Essai Sym Cruisym 125i : motorisation Euro 4
  • Essai Sym Cruisym 125i : repose-pieds escamotables
  • Essai Sym Cruisym 125i : coffre à casques L et M

Messages

  • Je suis l’heureux propriétaire d’un Sym Cruisym 125 idem à celui réalisé lors de votre essai. J’ai possédé auparavant un scooter Sym JET 14 LC étonnant de vivacité et de qualité, ce qui ma réconforté dans le choix de ce scooter Taïwanais qu’est le Cruisym 125 dont la réputation du constructeur Sym n’est plus à faire.
    J’ai hésité longuement entre ce modèle et les deux ténors actuels du segment, soit le X MAX de chez Yamaha ou le Forza 125 de chez Honda. Finalement mon choix c’est porté sans aucune hésitation sur ce Cruisym 125 pour les raisons suivantes : Design, performances, mais aussi une qualité de fabrication irréprochable sans oublier bien sur son prix moins chère que ses deux rivaux, et cerise sur le gâteau une garantie de 5 ans ou 10000kms unique dans le monde du scooter. Avec des révisions préconisées à 6000 kms cela reste un bon plan évidemment.
    Coté négatif, il subsiste deux problèmes non négligeables sur ce Cruisym 125.
    En premier c’est que ce Cruisym n’est pas équipé d’un antivol électronique, mais d’un volet anti effraction protégeant le Niemann ce qui est cher à la marque Taïwanaise.
    Mais comme beaucoup d’assurances l’exigent actuellement ce qui est le cas me concernant étant assuré Macif. De ce fait pour bénéficier de l’assurance vol, cela vous en coutera plus de 450 € pour équiper votre scooter d’un système antivol électronique SRA chez un professionnel (facture de pose obligatoire) ce qui n’est pas le cas pour un X max ou un Forza déjà équipé d’origine ce qui n’est pas négligeable.
    Le second problème, est que ce scooter de luxe est annoncé étant entièrement équipé totalement d’un éclairage Full Led. C’est loin d’être le cas, car en réalité pour les éclairages principaux « feux de croisement et feux de route » les deux blocs avant lenticulaires au design parfait sont équipés d’origine d’ampoules halogènes HB3 bas de gamme ce qui pêche vraiment pour le look moderne de ce scooter GT sport.
    De plus l’éclairage est insuffisant, ayant qu’un seul phare qui fonctionne à la fois la visibilité reste parfois difficile la nuit.
    Personnellement j’ai remplacé les deux ampoules halogènes par deux ampoules Led plus performantes, et qui donne un autre regard à ce Cruisym 125, mais si vous voulez faire aucune modification de câblage et de protection sur votre machine (maintien de la garantie) il vous en couturera la modique somme d’environ 110 € pour l’équipement de ce type d’ampoule Led haute performance, mais le résultat sera au rendez-vous coté design et performance. Le remplacement des ampoules reste néanmoins simple et rapide sur ce Cruisym 125, aucun démontage du carénage n’est à prévoir et aucun outil n’est nécessaire.
    Il n’y a pas non plus d’indicateur de température extérieure sur le tableau de bord, mais vous trouvez d’excellent thermomètre digital se montant sur la prise 12 volts pour moins de 7 €.
    Voilà ce qui nous approche finalement très prés du tarif d’un X max de chez Yamaha, mais cela reste au final une affaire de goût personnel.
    Ce que je trouve regrettable c’est qu’aucune de vidéo française ne soit postée sur You tube avec de véritables comparaisons par rapport à la concurrence japonaise ou autres, afin de se faire une véritable opinion sur ce Cruisym 125.

  • Merci pour ce retour d’expérience, très bien documenté et expliqué.

    Pour le comparatif, ce n’est pas la volonté qui manque mais la disponibilité. Pas évident de réunir, trois ou quatre conducteurs, caméraman et photographe, les véhicules... Mais on ne sait jamais.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles