Canvas Logo

Chute à scooter : que faire ?

vendredi 18 octobre 2013 , par JoyB.

Ce n’est pas sans raison que les scootéristes sont rangés dans la catégorie des usagers de la route dits vulnérables. Sans habitacle et sans carrosserie pour se protéger, il vaut mieux prendre les devants pour minimiser les conséquences d’une chute à scooter.

Bien équipé pour la prévention

Pour éviter d’être gravement blessé en cas de chute, il faut avant tout être bien équipé. Cela passe évidemment par le port d’un casque homologué, correctement attaché, mais également par la tenue vestimentaire. Celle dernière est la seule protection du scootériste, sa carrosserie, il faut donc y porter une attention particulière.

De même que vous ne mettriez pas un simple morceau de tissu comme carrosserie d’une auto, il vous faut bannir short, tee-shirt et chaussures ouvertes et préférer des équipements de protection individuelle. C’est votre seule et unique carrosserie.Toutes les parties de votre corps doivent être couvertes, pour éviter les écorchures et les brûlures dues aux glissades sur le bitume. Les urgentistes vous diront qu’elles n’ont généralement rien de superficielles !

Si porter un blouson de moto n’est pas forcément indispensable, pensez néanmoins à vous vêtir d’une veste solide, renforcée aux coudes et aux épaules et comprenant des zones réfléchissantes. Sans oublier les gants. Ces équipements répondent à des normes édictées par l’UE et vous garantissent un niveau de protection.

Comment se faire moins mal ?

Outre ces éléments matériels, il faut aussi savoir comment envisager la chute.

Contrairement à ce qu’on peut imaginer, mieux vaut ne pas chercher à se retenir à tout prix ou mettre les mains en avant pour amortir le choc. Difficile dans le feu de l’action, mais cela vous évitera bien des bleus et des éraflures sur les menottes.

Il faut donc laisser filer votre scooter de son côté. Souvent plus lourd que vous, il mettra plus de temps et de distance à s’arrêter. Vous éviterez également ainsi de vous retrouver coincé dessous.

Le plus simple est donc de se laisser tomber en suivant le mouvement de la chute. Si vous le pouvez, mettez vous en boule et roulez ainsi. Vous disperserez l’énergie cinétique et vos vêtements amortiront les chocs, d’où l’importance de ces derniers.

Autre conseil : pensez, si les conditions le permettent, à couper le contact du scooter, pour éviter que l’engin ne constitue un danger supplémentaire pour vous, et pour les autres.

Après la chute

Vous êtes au sol, que se passe-t-il ensuite ?

Il faut penser à votre sécurité. Si vous êtes en état de vous relever, n’attendez pas pour le faire ! Regardez autour de vous et glissez-vous le plus prudemment possible sur le bas-côté ou derrière la glissière de sécurité si vous êtes sur une voie rapide.

Vous pourrez alors effectuer un check-up rapide de votre condition physique, en toute sécurité.

Si l’environnement le permet, et que cela ne met pas en danger votre sécurité, rangez également votre scooter pour éviter tout risque de sur-accident.

Enfin, appelez les secours si nécessaire et le service d’assistance de votre assurance scooter. Notez que pour en bénéficier, il faut évidemment avoir opté pour une garantie Assistance. Si c’est le cas, vérifiez à partir de combien de kilomètres elle intervient (0 km, 30 km, 50 km), et si vous pouvez alors en profiter dans la situation actuelle.

Quelle prise en charge par l’assurance ?

Vous disposez de 5 jours ouvrés pour prévenir votre assureur et lui envoyer le constat amiable, s’il y en a un.

Votre prise en charge dépendra de la formule d’assurance scooter que vous avez souscrite, et des circonstances de l’accident qui a mené à votre chute :

  • vous seul êtes responsable. Vos dégâts matériels ne seront pris en charge que si vous avez opté pour une assurance Tous Risques, comprenant la garantie Dommages Tous Accidents. De même, vos frais médicaux ne vous seront remboursés que si vous avez contracté la garantie Personnelle du Conducteur ;
  • vous n’êtes pas responsable. Dans ce cas, c’est l’assurance de la personne en faute qui couvre tous les dégâts, même si vous n’êtes assuré qu’en Responsabilité Civile.

Enfin, si vos blessures vous ont laissé de lourdes séquelles, il existe aussi une garantie Assistance après Accident Grave, généralement disponible en option. Elle propose un soutien psychologique et un accompagnement dans vos démarches.

Vous voilà fin prêt pour affronter votre prochaine chute. En espérant bien sûr qu’elle n’arrivera pas de sitôt.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles