Canvas Logo

Poignées chauffantes : conseils pour un bon choix

mercredi 8 janvier 2014 , par ClementineM

Par grand froid et par temps de pluie, les mains sont les premières exposées. Les poignées chauffantes sont une bonne solution pour garder les mains au chaud.

Conserver ses mains au chaud

C’est sûr, l’hiver n’est pas la saison préférée des scootéristes. Et même si vous avez pensé à acheter de nombreux vêtements pour contrer les températures polaires, une simple paire de gants (même d’hiver) ne suffit parfois pas pour continuer à prendre du plaisir sur les routes.

Fort heureusement, les poignées chauffantes existent ! Et quoi de plus douillet, quand la température extérieure frôle le zéro degré que de profiter d’une chaleur diffuse qui viendra doucement réchauffer vos doigts endoloris ?

Ces accessoires donnent l’avantage non négligeable au conducteur du deux-roues de mettre des gants moins épais. Ils permettront également de conserver de la sensibilité qui est indispensable lors des phases de freinage. Mais ce n’est pas tout : même si vous les achetez pour les temps froids, sachez qu’ils sont également très efficaces par temps de pluie ! Ces poignées vous seront donc d’une double utilité !

Pratiques, la plupart de ces poignées s’installent en deux temps trois mouvements directement sur vos poignées d’origine. Pas besoin de démonter les poignées d’origine.

Points à surveiller

Différents critères sont à prendre en compte, afin d’être sûr de la qualité de vos poignées chauffantes.

  • Les positions de chauffe. Vous devez surveiller leur nombre. En effet, les modèles les plus basiques n’en proposent que deux : une pour allumer et une autre pour éteindre. Cela peut être insuffisant si le mode ON diffuse trop de chaleur par rapport à la température extérieure. En choisissant un modèle proposant trois positions (avec une intermédiaire, également appelé "slow"), vous n’aurez pas besoin de démarrer et d’arrêter sans cesse l’accessoire pour éviter la brûlure ! Vous l’aurez compris, renseignez-vous sur la quantité de chaleur produite par vos futures poignées.
  • La commande. Elle doit être assez large pour vous laisser libre de vos mouvements et vous permettre de vous en servir même avec des gants.
  • La matière. Privilégiez le caoutchouc au plastique, plus résistant.
  • L’étanchéité. Afin d’être utilisé sous la pluie sans problème.

Inconvénients

Parmi les reproches souvent entendus contre les poignées chauffantes, c’est l’encombrement qu’elles représentent. En se fixant sur les poignées d’origine pour les plus courantes, elles engendrent une surépaisseur. Et une telle surépaisseur peut, en effet, nuire à votre conduite car la prise en main n’est pas aussi évidente que d’habitude. Pour ne pas avoir cette épaisseur supplémentaire, il faut opter pour les poignées installées d’origine par les constructeurs de scooters ou pour les modèles qui se fixent en lieu et place de celles d’origine.

L’autre reproche est que seule la paume de la main est réchauffée. Le dessus reste largement exposé aux intempéries. Pour compenser, les utilisateurs augmentent la puissance de chauffe et le résultat est que la paume est souvent à la limite de bruler quand le dessus de le main est à peine réchauffé.

La consommation électrique des poignées fait que celles-ci ne seront envisagées que pour des trajets assez longs pour que la batterie ne soit pas sollicitée outre mesure.

Enfin, le prix d’achat pouvant s’étaler de 30 à 200 euros, elles peuvent constituer un appât de premier choix pour les voleurs si vous laisser votre scooter dormir dehors. C’est pour cela que nous vous conseillons de souscrire une garantie équipement dans votre assurance scooter.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles