Canvas Logo

Histoire de... : Piaggio

lundi 29 septembre 2008 , par Ouarese

Les débuts

Rinaldo Piaggio

C’est en 1884 à Sestri précisément que débute l’histoire de Piaggio.
Rinaldo Piaggio se lance en effet dans la fourniture de mobilier pour navires de luxe à partir d’une ancienne usine que son père Enrico avait racheté quelques années plus tôt. Il a alors vingt ans et est à la tête de la société « Rinaldo Piaggio ».

Les affaires vont bon train mais Rinaldo a soif d’autres conquêtes et il se lance dans un nouveau projet. Ou plutôt, il diversifie ses activités. Du bateau au transport ferré, il n’y a qu’un pas qu’il franchit en 1890. Désormais, l’intérieur des wagons, après les bateaux, aura aussi la marque Piaggio.

Piaggio première usine

Rinaldo Piaggio finit par s’intéresser à tout ce qui entoure l’intérieur. Il finira par fabriquer des carrosseries et du matériel ferroviaire. Son intérêt est tel que Rinaldo Piaggio fabriquera même des automotrices à haute vitesse, telle qu’on pouvait les voir aux Usa à cette époque en passant par les wagons, les rails...

Piaggio P7

Touche-à-tout, Rinaldo s’intéresse à un nouveau mode de transport. Après la mer et ses bateaux, après la terre et les chemins de fer, c’est dans les airs que se tourne Rinaldo et en 1915, il achète l’usine aéronautique Francesco Oneto. Il achètera peu de temps après en 1921 une usine à Pontedera qui deviendra le centre aéronautique du groupe.

Piaggio hydravion
Piaggio héllicoptère

En 1916, les usines Piaggio prennent un virage à 180°. Après le civil, Piaggio investit dans le militaire. Ce sera l’époque de production d’avions monomoteur et d’hydravions.

En 1923, Piaggio a un projet ambitieux pour la branche aviation de se activités. Il souhaite devenir tout simplement le meilleur. Après la première guerre mondiale, Piaggio se réoriente vers le civil et construira le premier hélicoptère.

Ce sera le DAT 3. DAT pour D’Ascanio-Trojani, les noms des ingénieurs et 3 car ce sera le troisième prototype à prendre l’air. Cet hélicoptère aura plusieurs records à son actif. Vol à une hauteur de 18m, durée de 8’45, et distance parcourue de 1078, 60m. Ce sera également Piaggio qui concevra le principe de l’hélice à pas variable. Piaggio deviendra ainsi l’un des principaux constructeurs aéronautique et aura même à son actif une vingtaine de records conquis avec les aéronefs de sa production dans les années 20 et 30

En 1932, l’ingénieur Corradino D’Ascanio rejoint Piaggio et en 1933, Rinaldo Piaggio décède. Ses deux fils, Enrico et Armando, prennent la direction de la société Piaggio.

Piaggio P 108

La seconde guerre mondiale qui arrive fait à nouveau orienter la production vers des avions militaires. Cette époque marquera la construction de bombardiers comme le P 108, bombardier quadri moteurs de fabrication Piaggio. Par voie de conséquence, les alliés vont prendre pour cible les usines de Pontedera qui, au sortir de la guerre, sera complètement détruite.

Piaggio Pontedera

Naissance d’un mythe

Au sortir de la guerre justement, Enrico Piaggio a, comme à l’autre bout du monde Soichiro HONDA, l’intuition d’un véhicule civil pour faciliter les déplacements de la population. Il lui faut aussi trouver un nouveau débouché aux usines dans une Italie qui a interdiction de construire des avions.

Piaggio Mp5 Paperoni

Il se tourne tout naturellement vers Corradino D’Ascanio. Celui-ci n’est pas un adepte du deux roues. Il leur reproche d’être difficiles à conduire, d’avoir des à-coups dus aux passages des vitesses, salissant à cause de la chaîne. En ingénieur consciencieux, Corradino D’Ascanio va mettre à plat tous ces défauts et inventer les solutions. La chaîne disparaîtra pour un moteur directement accolé à la roue, les vitesses se passeront au guidon et comme il n’y aura plus besoin d’enfourcher l’engin, tout le monde pourra le conduire. La suspension sera à balancier pour l’avant et la fourche sera monobras pour faciliter la maintenance. Les roues seront fixées latéralement, comme sur le train d’atterrissage des avions.

Piaggio moteur

Le premier prototype Mp5 ne satisfait pas totalement Enrico Piaggio qui demande à Corradino D’Ascanio de revoir sa copie. L’histoire dit que les ouvriers en le voyant le baptisèrent « Paperino », Dondald Duck en Italien.

Piaggio Mp6

Et en 1945, le Mp6 apparaît. Au vu du prototype et en entendant le bruit du Mp6, Enrico Piaggio aurait dit : « Sembra una Vespa ! ». « On dirait une abeille ». Le nom lui restera et quelques mois après, la production en série commence.

Le modèle Vespa 98cc Série I est présenté au public au Golf-Club de Rome en Avril 1946.
Les caractéristiques du modèles sont un moteur 2 temps à cylindre horizontal en fonte, piston à déflecteur et à refroidissement à air forcée. La cylindrée exacte est de 98 cc, d’où son nom.

Vespa 98


Alésage x Course 50 x 50 mm - Carburateur de 17 mm - Allumage par volant magnétique - Boite trois vitesses - Pneus Av. & Ar. 3.50 x 8 - Suspensions : élastique avec ressort en acier à spirale pour la roue avant et à silent-bloc en caoutchouc pour la roue arrière - Freins à tambour : Av. 124 mm au guidon / Ar. 124 mm au pied droit - Selle monoplace - Klaxon apparent sur le tablier - Mélange à 5 % - Poids : 60 Kg - Puissance 3,3 Cv à 4.500 t/min - Vitesse maximale : 60 Km/h - Couleur : vert pale -

Au départ, seulement 50 Vespa furent construites dans les usines de Pontedera, puis par la suite en utilisant le réseau de vente Lancia en Italie, 2.484 exemplaires furent alors fabriqués la 1ere année. Le modèle était vendu 55.000,00 Lires Italiennes et 66.000,00 Lires en version luxe.

La Vespa 98 va permettre à Piaggio de renaître de ses cendres. Car l’accueil du public est tel que Piaggio va constituer son propre réseau et se passer du réseau Lancia. A la fin 1949, ce seront 35 000 modèles vendus pour dépasser 1 million de modèles dix ans après.

En 1950, pour soulager les usines de Pontedera, la Vespa est contruite sous licence par les Ets ACMA en France à Fouchambault dans la Nièvre. La première Vespa-ACMA sort des usines dés la fin de l’année 1950. La différence avec le modèle italien se trouve dans la position du phare qui se trouve placé sur le guidon en France selon la norme en France, tandis qu’il se trouve placé sur le garde-boue en Italie.

Piaggio V 125cc Corsa

L’usine de Fourchambault arrètera sa production en 1958 et servira de zone de stockage jusqu’en 1962 ou elle fermera ses portes. Elle aura produit 300.000 Vespa-ACMA en huit ans.

En 1953, la marque fête la 500.000ème Vespa et les modèles se succèdent.

Piaggio v 125cc Montlhéry

VESPA 98cc type "98" Série II, en 1947, Vespa 125cc modèle Elastico en 1948, modèle Cambio Flessibile, en 1951, type « U » en 1953. Jusqu’à un side-car VL1 en 1955.

Piaggio V 150cc Side car

Les clubs

C’est Renato Tassinari, directeur du quotidien fasciste Il Littoriale, conseiller national de la Camera dei Fasci au sein de la Corporation de la presse écrite, et grand admirateur de l’Allemagne nazie, qui structuera les clubs. Ceux-ci se sont constitués dès la commercialisation du scooter. Des passionnés se réunissaient pour partager leur passion pour ce nouveau mode de transport, avec un sentiment de liberté et de promesse d’avenir.

En 1953, il y avait ainsi 10 000 point de vente Piaggio et 50 000 fans regroupés au sein de club Vespa.

Renato Tassinari, à travers les club, renforçait l’image du scooter et attestait de l’efficacité des ventes et du SAV. Piaggio participait ainsi à toutes sortes d’initiatives sportives, réunions, jusqu’à l’inauguration de club.

En 1951, 20 000 fans de Vespa participèrent au Vespa Day. Dans les années 50, des courses de toutes sortes étaient organisées au niveau local, régional et national. Tour de Suisse, les 2 000 km des trois mers, le tour féminin Audax, le tour des 1 000km étaient parmi les plus connus.

Le 8 février 1953, le Vespa Club Europe est né à l’initiative de Renato Tassinari et à l’unanimité des clubs italien, belge, français, allemand, hollandais et suisse. Ce club a pour but de développer les relations, les évènements et liens entre les fans de Vespa à travers les pays.

Le 14 mars 2006, c’est le Vespa Club Monde qui est créé avec les mêmes objectifs que le Vespa Club Europe. Cette création coïncidera avec les 60 ans de la marque.

Nul doute qu’internet aurait existé à cette époque, la toile aurait fourmillé de forums et autres groupes de discussions.

Aujourd’hui, la boucle semble bouclée. Piaggio va présenter le Mp3 LT deux ans après avoir révolutionné le monde du deux roues avec son Mp3.

En permettant à une nouvelle population de passer au deux roues, Piaggio, comme en 1945, va insuffler un nouveau sentiment de liberté et surtout leur faciliter les déplacements.

Bis repetitae.

Tous les modèles ou presque de Vespa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.