Canvas Logo

Essai T-Max 560 Tech Max 2020 : juste parfait !

dimanche 14 juin 2020 , par Christian , Emmanuel G. , IvanP.

Présenté à l’Eicma 2019, le nouveau T-Max 560 bénéficie d’un supplément de cylindrée de 30cc par rapport à la version précédente. C’est insignifiant, certes, mais il ne faut pas oublier tout ce qui a été amélioré autour : cadre, suspensions, moteur, style… En fait, le T-Max 560 est une toute nouvelle machine !

Tour du propriétaire

De face, le T-Max 560 Tech Max 2020 reprend les lignes des X-Max et il est difficile de le distinguer de ses petits frères X-Max. C’est un peu dommage pour le T-Max et agréable pour les possesseurs de X-Max. Ils bénéficient de l’aura du grand frère.

Mais heureusement, l’arrière est propre au T-Max et là, impossible de confondre. Le pot qui pointe vers le ciel, le nouveau bloc de feu arrière en forme de « T » , la grosse courroie, le galbe des ailes arrières qui se sont affinées comme des lames pour fendre l’air, aucun doute possible, il s’agit bien d’un T-Max !

Au poste de pilotage, Yamaha a doté ce T-Max 560 Tech Max 2020 de tout ce qui peut être utile et indispensable au conducteur/pilote.

Poste de conduite

Pour les compteurs, vitesse et compte-tours sont à aiguilles et cerclés de bleu. Au centre une fenêtre digitale qui vous permettra de faire défiler toutes les informations et d’activer ou désactiver les aides à la conduite, attention longue liste dans cette version Tech Max :

  • pare-brise électrique sur 135mm
  • régulateur de vitesse dès 50km/h
  • poignées et selle chauffantes
  • smartkey.

La fenêtre centrale vous permettra également de vérifier le niveau d’essence par une jauge à barres et non à aiguilles, sur la gauche. A droite, vous connaitrez la température de votre moteur. Sur le bas de la fenêtre, deux trips partiels, le général ainsi que la consommation d’essence, instantanée et moyenne. Vous verrez également le mode sélectionné, Touring ou Sport, et enfin, tout en haut, les équipements électriques en fonction pour une utilisation « intuitive » nul besoin de consulter la notice utilisateur ou de compulser le manuel pendant des heures !

Attention, la commande qui se situe au niveau habituel de l’appel de phare gâchette est en fait celle de l’ordinateur de bord et permet de faire défiler l’affichage au tableau de bord.

Le tablier avant est recouvert d’inserts aluminium dans cette version Tech Max. C’est très valorisant pour le propriétaire. La béquille centrale est couplée à l’antivol de direction, elle ne peut se replier que si la direction est déverrouillée.

Coffre

Parmi les aspects pratiques, le coffre accepte un casque intégral en position inversée/couchée ou deux casques jet. Avec un intégral, vous aurez encore un peu de place pour glisser un sac, petit. Tout notre matériel photo a ainsi pu y prendre place, à l’exception du pied photographique. Nous sommes loin de la boite à gants des premiers modèles ! A remarquer que le coffre est pourvu d’un tapis et qu’il est éclairé.

Passager

Le passager n’aura pas à lancer sa jambe pour prendre place. Sa place est à peine plus haute que celle du conducteur. Il faudra cependant qu’il fasse avec une selle qui est assez large. Les poignées de maintien sont idéalement placées, tout comme les repose-pieds. Les arêtes de la carrosserie ne viennent plus gêner les mollets, bien vu. La largeur de selle est également présente pour le conducteur et cela pourra gêner les plus petits qui devront écarter les jambes pour mettre les pieds au sol, même si l’ensemble tunnel-selle a été affiné. La selle ne culmine pourtant qu’à 800mm.

Rétroviseurs

Les rétroviseurs sont placés sur l’avant et sur la carrosserie. Cela a pour avantage de pouvoir surveiller ses arrières sans avoir à (trop) quitter la route des yeux. Ils permettent également de jauger la largeur du T-Max lors des remontées d’interfiles. Enfin, ils se replient pour un remisage hivernal mais remise et T-Max, cela semble antinomique. Quel gâchis !

Si le T-Max 560 Tech Max est un bel objet, c’est un objet roulant et c’est sur ce point que nous souhaitons apprécier ou non la cuvée 2020.

Contact. Le tableau de bord s’illumine et vous gratifie d’un « Welcome on board » plein de promesses.

Echappement

Le son de l’échappement est un ravissement. Contenu, il n’est pas étouffé et il est toujours reconnaissable entre mille !

Yamaha dit avoir travaillé l’échappement et cela s’entend. Aux allures habituelles, l’échappement est tout ce qu’il y a de civilisé. Dès que l’envie vous prend d’ouvrir, la sonorité prend des allures de râle, de plaisir, certainement, et les autres usagers de la route comprennent instantanément qu’un T-Max est dans les parages.

D-mode : T ou S

La sélection des modes de conduite s’effectue au commodo droit. Le mode T correspond au mode Touring. La course est longue et vous aurez une conduite « coulée ». En mode « S », la course est plus courte et le T-Max réagit instantanément à la moindre pression. La conduite en devient saccadée, et votre passager pourra penser que vous êtes débutant même s’il n’en est rien.

En ville, il vaudra mieux rester en « T » et garder le mode « S » pour des conditions de roulage réclamant dynamisme.

Tenue de route - Suspensions - Confort

Yamaha a allégé le cadre en aluminium et cela se traduit par une précision de conduite irréprochable. Avec des suspensions qui offrent un incroyable compromis entre sportivité et confort, le T-Max 560 se conduit au doigt et à l’œil.

Quel que soit l’état de la route, le T-Max 560 Tech Max est imperturbable. Il suit la ligne que vous avez tracé, sans bouger d’un millimètre. Et surtout, les défauts de la route sont totalement gommés. Sur des sections à pavés, nids de poule, conducteur et passager ne ressentent aucun désagrément. C’est tout simplement bluffant. Mieux encore, tout est tellement bien absorbé que rien, sur le T-Max 560, ne vient cogner ou générer de bruits. Vous profitez ainsi pleinement du moteur et de son échappement qui ravit les oreilles. Que ce soit au niveau de la fourche ou du train arrière, le travail de filtration est tout simplement remarquable !

La selle est un poil dure mais avec le temps, elle finira pas se faire. Son revêtement ne vous fera pas glisser vers l’avant à chaque freinage.

Pare-brise

Avec le pare-brise réglable électriquement, vous affinerez vos réglages selon votre humeur. Position haute, par temps de pluie ou basse par chaleur torride, haute pour contrer le bruit du vent dans le casque ou basse pour la recherche de performances, il coulissera quel que soit la vitesse de roulage.

En position la plus haute et à pleine vitesse, il ne bouge pas d’un poil malgré la pression. Il vous fera perdre quelques km/h mais vous roulerez au moins dans un relatif silence. Le pare-brise coulisse électriquement sur 135mm. Et il protège en étant suffisamment large pour dévier large au-delà des épaules du conducteur !

Moteur

Par rapport à la version précédente, le nouveau T-Max 560 gagne 30cc. C’est peu mais associé à l’ensemble des modifications et améliorations apportées à cette cuvée 2020, le T-Max 560 Tech Max est transfiguré. Elle amène ainsi 6% de couple en plus par rapport à la version précédente, pour tout juste 30cc de plus !

Entre 3.000 et 5.000 tr/mn, le T-Max 560 répond toujours présent sans la moindre hésitation. Le couple maxi est atteint à 5.250 tr/mn. La poussée est là, incroyablement présente et sans que le moteur donne l’impression d’avoir atteint ses propres limites. Puis entre 6.000 et 7.000 tr/mn, le moteur semble se lâcher complètement et il devient presque rageur.

Le tout, sans jamais être violent, tout en étant généreux en sensations.

Les puristes regretteront que les démarrages, avec toute l’électronique qui canalise la puissance, ne soient pas plus démonstratifs, qu’il n’y ait pas de coup de pied au cul, comme on dit. Mais ce n’est pas la philosophie du T-Max que d’être un dragster.

Si l’envie vous prend de conduire en mode « T » pour touriste, le T-Max 560 Tech Max s’apprécie également sur un filet de gaz. Mécanique et électronique accepteront ce mode sans broncher mais il n’est pas évident que le propriétaire d’un T-Max 560 laisse longtemps dormir le sportif qui sommeille en lui…

Mesures

Nous l’avons dit, ce nouveau T-Max 560 n’est pas avare en sensations et il en distribue avec générosité ! Les chronos sont là pour en témoigner.

Entre le mode « T » et le mode « S », il y a deux secondes d’écart à l’accélération en reprise entre 80km/h et 130km/h. En « S », il faut 5secondes et en mode « T », il en faut 7secondes.

Le zéro à 100 est abattu en 5 secondes en mode « S » contre 6 secondes en mode « T ». Pour situer la performance, une Suzuki 800 VX, de 58CV, établit le même chrono en 4.8secondes !

Au-delà des chiffres purs, c’est surtout la facilité avec laquelle le T-Max 560 Tech Max abat les chronos qu’il faut retenir ! Que ce soit en « S » ou en « T ».

Curieusement, le compteur du T-Max s’arrête à 180km/h. L’aiguille du compte-tours est tout juste à 7.300 tr/mn. Il reste quelques centaines de tours à prendre. Au Gps, la vitesse indiquée est de 168km/h. Et là aussi, les Vmax sont obtenus avec une facilité déconcertante. Pour un peu, ces Vmax semblent être ainsi les vitesses de croisière du T-Max 560 Tech Max.

Compteur 50 70 90 110 130
GPS 47 64 84 102 120
Régime 3 200 3 800 4 500 5 000 5 500

Freinage

Rouler fort est une chose et freiner fort en est une autre. Et là, le T-Max 560 Tech Max sait faire aussi bien pour les deux. Ses deux disques de 267mm, double pistons à l’avant, son disque à l’arrière de 282mm font du T-Max 560 un redoutable freineur. La fourche ne s’écrase pas et le scooter reste remarquablement stable sur ses appuis. Vous freinerez ainsi en tout confiance. A 50km/h, il ne faut que 4.50m pour stopper le T-Max 560 Tech Max.

Lors de nos essais, l’ABS ne s’est pas déclenché une seule fois. Et la fourche est restée parfaitement stable en ne s’enfonçant pas exagérément.

Consommation

Compte tenu des performances réalisées, nous redoutions le verdict de la consommation. La surprise est donc d’autant plus grande et agréable.

Notre consommation moyenne a été de 5.2 litres/100, pour des parcours alliant petites routes, autoroutes et toujours dans des conditions « essai ». La plus forte consommation a été de 5.8l/100, la plus basse de 4.8l/100. En conditions de roulage usuelles, vous pouvez compter sur 0.5l/100 de moins.

Performant, le T-Max 560 Tech Max contribue à sa manière au respect de l’environnement. Avec un réservoir de 15 litres, l’autonomie envisageable est de plus de 300km.

Conclusion

Comme le bon limon pour les terres fertiles, Yamaha a empilé dans ce T-Max 560 19 années d’expérience et de succès. Yamaha replace ainsi son scooter vedette dans la course à la première place. Performant, sans être violent, civilisé sans être anémique, le millésime 2020 est proche de la perfection. Les liaisons au sol sont remarquable d’efficacité.

Il n’y a qu’au niveau tarif que le tableau s’assombrit. Avec cette version Tech Max, le T-Max 560, full équipé, il vous faudra débourser 13.799€. La version de base vous en coutera 11.999€, si vous souhaitez alléger l’addition et l’électronique, même si la différence de 1.800€ est largement supportable eu égard aux équipements.

Mais comme on dit :"quand on aime, on ne compte pas" !

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles