Canvas Logo

Vol deux roues : augmentation du parc Traqueur, baisse du nombre de vols

mardi 13 janvier 2015 , par Wam

Traqueur qui sera présent aux JPMS du prochain week-end publie des statistiques sur le nombre de véhicules équipés de son système de localisation et le nombre de vols deux roues. Tandis que le parc des deux roues équipés augmente, celui du nombre de vols diminue.

Depuis 2011, année marquée par le lancement d’une solution innovante d’après-vol Traqueur Rider et le déploiement en nombre des équipements sur les deux-roues à fort risque de vol, Traqueur a équipé 13.000 motos et scooters. Sur la même période, le Ministère de l’Intérieur indique une baisse continue du nombre de deux-roues déclarés volés.

Les résultats opérationnels de Traqueur, en partenariat avec les forces de l’ordre, sont des facteurs probants en faveur de la baisse des actes de vols perpétrés sur les deux-roues motorisés.

Baisse des vols de deux-roues motorisés grâce à l’offensive Traqueur
Selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur, les vols de deux-roues déclinent depuis 2011 :

Vol total pour 2011 2012 2013
Deux-roues immatriculés 62 824 62 297 57 758
Deux-roues motorisés 70 171 66 549 61 000

Ainsi que cela a déjà été observé, que ce soit sur d’autres marchés comme le BTP ou l’automobile, ou dans d’autres pays membres du réseau Traqueur, les indicateurs du nombre de vols glissent en fonction de l’accroissement du nombre de véhicules protégés par des systèmes de sécurisation et d’après-vol Traqueur.

En effet, la mobilisation de Traqueur, de ses partenaires et des forces de l’ordre réduisent les actes de délinquance de manière significative : les véhicules volés équipés de Traqueur permettent de démanteler des réseaux organisés de voleurs et de mettre au jour des lieux de recel. Le nombre d’interpellations et de saisies incidentes, tout particulièrement dans le domaine des deux-roues, permet d’établir un lien de cause à effet entre le nombre croissant de véhicules équipés et le nombre décroissant de vols enregistrés.

Méthodologie des vols

Les méthodes de vol des deux-roues se répartissaient ainsi en 2014 (parc Traqueur) :

Les méthodes de vol des deux-roues ne varient qu’assez peu – contrairement à celles des voitures.

Comme les années précédentes, Traqueur observe la prédominance des enlèvements.
Contre toute idée reçue, les arrachages violents (bike-jacking) restent marginaux en dépit de leur retentissement qui les fait paraître plus nombreux qu’ils ne sont. Reste toutefois de s’en prémunir avec toutes les règles de prudence et de bon sens nécessaires : éviter les lieux à risque, rester attentif, ne pas descendre de son deux-roues en laissant les clés dessus, ne pas aller ouvrir la porte de son garage en laissant le moteur tourner…

Les lieux de découverte sont très souvent (28% selon nos observations) des lieux à couvert, dans des ateliers, dans des caves ou des réduits transformés en ateliers ou en lieux de recel temporaires. Il convient d’y ajouter les cas où l’on retrouve le deux-roues volé à l’intérieur d’un véhicule utilitaire lui-même volé – ce qui conduit à un tiers de cas où le deux-roues est repéré dans un endroit confiné.

Dans un cas sur dix, le repérage conduit au démantèlement de filière avec des saisies incidentes et des situations de flagrance.

Sur ces échantillons, Traqueur a observé des filières qui, bien qu’organisées, semblent rester de taille artisanale. Pour fixer les ordres de grandeur, les ateliers clandestins découverts avec notre aide contenaient de 4 à 12 deux-roues au moment de la flagrance – ce qui nous laisse penser qu’il s’agit d’organisations traitant 250 véhicules par an.

Aux JPMS, Traqueur sera sur le stand A02.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles