Canvas Logo

Une semaine en Cappadoce -1

dimanche 27 novembre 2011 , par Christian

Une promotion et une destination intéressantes... Il n’en faut pas plus pour passer quelques jours dans une région inoubliable.

Histoire et géographie

La Cappadoce se situe en Turquie, dans l’est , sur un plateau à +/- 1.000m d’altitude. La délimitation exacte de la région a fluctué selon les périodes et le contexte politique. Il n’en demeure pas moins que la région était connue dès l’antiquité puisque Hérodote considérait qu’elle était délimitée par le Taurus, l’Euphrate, le lac Salé (Tuz Gölü) et la mer Noire.

Aujourd’hui, le terme de Capadoce recouvre une région d’environ 15.000 km2 entre Kayseri et Aksaray. Elle est connue pour ses paysages pittoresques résultant du volcanisme et de l’érosion, pour ses églises rupestres ornées de fresques, ainsi que pour ses habitations troglodytiques et ses cités souterraines.

La Capadoce est une région volcanique, dont les volcans sont maintenant éteints mais ils connurent une activité importante au Miocène supérieur, environ dix millions d’années, jusqu’au Pliocène, deux millions d’années. De ce fait, la région est une superposition de couches successives, les ignimbrites plus ou moins denses. En particulier, au début du Quaternaire, des laves basaltiques beaucoup plus dures se déposèrent. Quelques éruptions eurent encore lieu ultérieurement, notamment en 253 av. J.-C., semble-t-il. Les dépôts du mont Erciyes ont couvert à eux seuls une superficie de 10 000 km2, sur une épaisseur variant entre 100 et 500 mètres.

Sous l’effet du refroidissement du climat à l’ère quaternaire, la croûte de basalte s’est lézardée, le sol s’est désagrégé, permettant à l’eau de s’infiltrer et d’accentuer encore l’érosion. Quand le tuf est très tendre, il se désagrège totalement pour former une plaine poussiéreuse, tandis que sur les reliefs pentus, l’érosion crée canyons, mesas, cônes, pitons et cheminées de fée.

Le paysage de Cappadoce présente donc une morphologie se caractérisant pour l’essentiel par des plateaux formés par les cendres et les boues rejetées par les volcans avoisinants, des gorges, des cheminées de fées, ainsi que de grandes plaines constituées de résidus volcaniques.

De nos jours, l’érosion continue : les pitons et les cônes actuels sont donc voués à disparaître, mais d’autres se dégagent peu à peu en bordure des plateaux.

En savoir plus sur Wikipedia

J1 : Antalya aéroport- Antalya Hôtel Grand Prestige

60 km... mais un certain temps pour les parcourir. Les kilomètres ne sont pas les mêmes en Turquie qu’en France, ils y sont plus longs.

Arrivée à Antalya avec un ciel bleu mais nuageux et 17° au thermomètre. A l’aéroport, les touristes sont facilement reconnaissables. Outre le fait qu’ils trainent des valises, ils ont tous un manteau sur le dos. Après un rapide appel, l’organisation désigne le bus qui nous attend.

Les taxis colorés sont sagement rangés mais ce sont des bus blancs qui nous attendent. Les guides nous attendent avec une liste et nous invitent à grimper dans le bus. Il faut attendre que tout le monde arrive. Nous attendrons un peu plus que les autres car un membre de notre groupe n’a pas récupéré son bagage.

Finalement, il partira avec un autre car et nous, nous partons pour l’hôtel Grand Prestige. Sur la route, nous croisons un cortège de deux roues. Ce sont des motos plutôt, un scooter et un trike. Un ouvreur avait bloqué la route. On sent l’habitude ou du moins la prudence.

Sur la route, des étals de fruits sont montés au bord de la route. On dirait les pays d’Asie. A mesure que nous approchons de l’hôtel, le paysage change. Nous voyons au loin la montagne.

Quand nous arrivons à l’hôtel, il fait encore jour mais il est déjà près de 5h. La nuit ne va pas tarder à tomber. Ce laps de temps sera mis à profit pour visiter les alentours de l’hôtel. La promenade le long de la plage est heureusement ouverte et il y a tout le long du bord de mer, des hôtels dont l’accès est surveillé. Un gardien est là qui interdit l’entrée. La plupart des hôtels sont en effet fermés en cette fin de saison.

J2 : pont romain - aqueduc - bateau - mosquée

Le matin, départ pour une visite d’un pont romain, le pont Aspendos. En fait de pont romain, il n’en reste que des traces et il a été restauré par l’état turc. Ce pont a la particularité d’avoir été construit en « Z » afin de lutter contre les forces aquatiques. Il servait pour le passage d’une rive à l’autre, aussi bien pour les personnes que pour les chars. Aujourd’hui, il n’y a plus que les touristes qui l’empruntent.

A l’entrée de ce pont, un cimetière musulman. Les tombes sont en parfait état. La croyance musulmane fait que les morts sont enrobés de vêtements mais n’ont pas de cercueil. Comme les corps retournent à la poussière, les tombes ne sont pas entretenues et retournent aussi à la poussière.

Départ ensuite pour l’aqueduc. Celui-ci se prolonge dans la vallée de l’autre côté de la vallée. Il y a des traces d’habitations troglodytes sur la montagne alentour. Les nombreux marchands d’objets en toute sortes, de vêtements sont certainement contents du passage de notre groupe qui est pris de fièvre acheteuse. Je n’ai pourtant constaté aucun tremblement dans le groupe.

Puis, nous reprenons le car pour aller rejoindre un bateau qui nous mènera jusqu’à l’embouchure de la rivière qui contourne Manavgat. La saison touristique touche à sa fin et la plupart des bateaux sont au mouillage. Ce petit fleuve doit être à saturation en pleine saison, vu le nombre de bateaux. Des pêcheurs tendent leurs lignes et des fermes aquacoles fournissent les truites qui seront servies à déjeuner. L’organisation sans faille nous arrête à l’embouchure de la rivière et des étals nous tendent les bras. Le plus impressionnant est que, sur ce ban de terre d’un côté, il y a la mer, de l’autre la rivière et au loin, la montagne.

Pour terminer la journée, visite de la mosquée Merkez Kullie Camii. Elle dispose de quatre petits minarets et n’est pas très grande.

J3 : Antalya - Konya - Urgup - Musée Mevlana - Ville souterraine

Petite journée mais grand trajet. Petite journée car peu de visites au programme de cette journée de transition. Nous partons à l’assaut des montagnes Taurus, nous passerons un col qui se situe à 1.300 m. A mesure que nous montons, le temps change et arrivés au sommet, le vent qui balaie le col apporte des flocons de neige. Lors d’un arrêt « technique », nous pourrons nous rendre compte de la différence de température avec Antalya.

Aux alentours de la station-centre commercial, une mince pellicule de neige recouvre la végétation. L’espace est prévu pour accueillir du monde en extérieur dans un style troglodytique mais ce n’est que la neige qui y a pris place. Une fois passé ce col, nous descendons sur le plateau qui commence la Capadoce. La végétation a changé : fini les sapins, ici, la végétation ressemble à la steppe.

Arrêt déjeuner à Konya puis visite du Musée Mevlana. Le musée est dédié aux derviches tourneurs. Son fondateur Jalal ad-Din Muhammad Rumi est sous un linceul comme le veut la tradition musulmane. Tout autour des sépultures d’autres derviches qui ont comptés.

La journée se termine par la visite d’une ville souterraine. Ces villes avaient été conçues pour se protéger des persécutions. Chaque famille vivait dans une "chambre" avec dans un coin un renfoncement pour un feu, si possible sans fumée. Ces villes pouvaient accueillir également les animaux qui avaient leur espace avec mangeoire.

Portfolio

  • J1 Cappadoce : taxis colorés
  • J1 Cappadoce : bus blancs
  • J1 Cappadoce : invitation au voyage
  • J1 Cappadoce : cortège de deux roues
  • J1 Cappadoce : étal de fruits sur la route
  • J1 Cappadoce : la montagne, au loin
  • J1 Cappadoce : vue sur la piscine
  • J1 Cappadoce : abords de l'hôtel
  • J1 Cappadoce : pendule
  • J1 Cappadoce : plage le soir
  • J1 Cappadoce : nuit tombée
  • J1 Cappadoce : hôtel et ascenseurs
  • J1 Cappadoce : hôtel
  • J1 Cappadoce : hôtel
  • J2 Cappadoce : entrée du pont
  • J2 Cappadoce : cimetière musulman
  • J2 Cappadoce : pont Aspendos en Z
  • J2 Cappadoce : une partie du groupe
  • J2 Cappadoce : eau turquoise
  • J2 Cappadoce : entrée du village
  • J2 Cappadoce : aqueduc
  • J2 Cappadoce : aqueduc et touristes
  • J2 Cappadoce : aqueduc
  • J2 Cappadoce : aqueduc se poursuivant
  • J2 Cappadoce : étals
  • J2 Cappadoce : vue du car
  • J2 Cappadoce : Mustafa, notre chauffeur
  • J2 Cappadoce : bateau, pont supérieur
  • J2 Cappadoce : bateau, départ
  • J2 Cappadoce : règlement de comptes
  • J2 Cappadoce : pêcheur
  • J2 Cappadoce : élevage de truites
  • J2 Cappadoce : éleveurs
  • J2 Cappadoce : élevage de truites
  • J2 Cappadoce : bateaux au mouillage
  • J2 Cappadoce : mosquée et montagne
  • J2 Cappadoce : bateaux mouillage
  • J2 Cappadoce : pêcheurs
  • J2 Cappadoce : échoppes
  • J2 Cappadoce : bateaux au déjeuner
  • J2 Cappadoce : crêperie turque
  • J2 Cappadoce : fièvre acheteuse
  • J2 Cappadoce : barbecue sur la plage
  • J2 Cappadoce : embruns
  • J2 Cappadoce : mer, sable, rivière
  • J2 Cappadoce : soleil déclinant
  • J2 Cappadoce : mosquée Merkez Kullie Camii
  • J2 Cappadoce : mosquée
  • J2 Cappadoce : extérieur coupole
  • J2 Cappadoce : coupole intérieure
  • J2 Cappadoce : chaire pour muezin
  • J2 Cappadoce : direction de la Mecque
  • J2 Cappadoce : coupoles et tympans
  • J2 Cappadoce : aérations et chauffage
  • J2 Cappadoce : pierre des morts
  • J2 Cappadoce : mosquée de nuit
  • J3 Cappadoce : Taurus sous la neige
  • J3 Cappadoce : Taurus
  • J3 Cappadoce : montagne sous la neige
  • J3 Cappadoce : montagne
  • J3 Capadoce : accueil extérieur
  • J3 Cappadoce : neige
  • J3 Cappadoce : lac Golu
  • J3 Cappadoce : végétation de steppe
  • J3 Cappadoce : paysage
  • J3 Cappadoce : spécialité turque
  • J3 Cappadoce : musée Mevlana
  • J3 Cappadoce : musée Mevlana pierre tombales
  • J3 Cappadoce : sépulture de Kizi Fatma Hatun
  • J3 Cappadoce : volcan au loin
  • J3 Cappadoce : entrée ville souterraine
  • J3 Cappadoce : ville souterraine dissimulée
  • J3 Cappadoce : porte
  • J3 Cappadoce : cave à vins
  • J3 Cappadoce : mangeoire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles