Canvas Logo

Scooters BF : arrêt de production des Yamaha V80

vendredi 31 août 2007 , par Christian

Au Burkina-Fasso, la Yamaha V80 est assemblée à Bobo-Dioulasso et est surnommée "la voiture burkinabè". C’est dire la place qu’elle occupe dans le cœur des Burkinabé et l’émoi que suscite l’annonce de l’arrêt de sa production. Ou plutôt l’absence d’annonce.

La Yamaha V80 rouge ne sera plus assemblée à Bobo-Dioulasso. Surnommée "la voiture burkinabè", l’arrêt de cette moto 2 temps carénée comme un scooter marque la fin d’une époque et ne laisse pas de poser des questions.

D’après la SIFA, société qui assemblait la V80, les volumes de ventes étaient insuffisants pour équilibrer les charges. De plus, la Yamaha V80 se vend difficilement à cause de son prix. L’équation ainsi posée, des charges importantes générant un prix de vente élevé, a entraîné l’arrêt de la production à Bobo-Dioulasso. Ce sont ainsi 1000 modèles qui ne seront plus produits au Burkina Fasso.

Mais l’arrêt de la production ne signifie pas arrêt de sa diffusion. En effet, la CFAO Burkina diffuse toujours les V80 puisque celles-ci sont importées du pays du soleil levant (Japon) et non de l’empire du milieu (Chine). Précision importante car des rumeurs font état de V80 en provenance de Chine et la CFAO Burkina à ce sujet explique que Yamaha ne produit plus de V80 en Chine.

L’absence de communication sur l’arrêt de la V80 reste une zone d’ombre et la réponse de la SIFA selon qui un arrêt de production ne signifie pas un arrêt de la diffusion puisqu’elles sont importées ne convainc personne.

Et le plus surprenant est que les V80 importées sont même un peu plus chères que celles produites sur place. Les droits de douanes à l’importation sont plus élevés pour des unités complètes, 20% au lieu des 5% pour la fabrication, les volumes sont moins importants et donc augmentent le coût du fret à l’unité.

La CFAO Burkina se tourne ainsi vers la diffusion de modèles plus rentables et la SIFA s’oriente vers la production de modèles thaïlandais ou indonésiens. Car selon la CFAO Burkina le prix de la V80 reste sur une tendance de prix élevé.

La Crypton (4t) de Yamaha et la Spark (Thaïlande) pourront-elles un jour devenir les nouvelles "voitures burkinabè" ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles