Canvas Logo

Scooter : bien choisir son casque

mercredi 19 décembre 2012 , par ElodieP

Investir dans un scooter rime avec acheter un casque, le port de celui-ci étant obligatoire. Fiabilité, confort, taille, style, prix... Rien ne doit être laissé au hasard lors du choix de votre casque de scooter. Ces conseils vous permettront de sélectionner le casque qu’il vous faut.

Port du casque obligatoire

L’article R431-1 du Code la route prévoit des sanctions en cas de non-port du casque homologué pour tous les conducteurs de scooter (ou de tout deux-roues motorisé), quel que soit le modèle. Et, depuis janvier 2006, la loi oblige le pilote à attacher son casque.

L’homologation est spécifiée par une étiquette sur laquelle deux mentions peuvent apparaître : "NF" pour "Norme française" ou la lettre "E" suivie d’un chiffre, pour "Norme européenne" (le chiffre correspondant au pays d’homologation).

Les points clés pour choisir votre casque

La taille du casque

Avant de vous rendre en magasin, mesurez votre tour de tête avec un mètre afin de connaître votre taille de casque. Ensuite, il est impératif de l’essayer.

Posez-vous les deux questions incontournables lors de l’essayage :

- Est-il confortable ?
- Suis-je bien protégé en cas d’accident ?

Jauger le confort de cet équipement n’est pas difficile : il ne doit pas vous compresser le visage, ne doit causer aucune douleur, et vous devez l’enfiler sans effort. Cependant, sachez que les mousses intérieures se tassent avec le temps, entraînant l’atténuation d’une éventuelle sensation de serrement au niveau des joues.

Ensuite, pour bien assurer votre sécurité, le casque doit rester en place en cas d’accident. Il doit donc maintenir fermement votre tête sans être "lâche" ni à l’horizontale ni à la verticale.

Attention à votre morphologie. Si vous avez un nez saillant, il faudra vérifier que la distance entre la visière et celui-ci soit suffisante pour ne pas vous blesser au moindre choc.

Le choix du modèle

Le casque jet

S’il procure une importante sensation de liberté grâce au large champ de vision qu’il offre, il ne couvre malheureusement que vos tempes et votre crâne, laissant le bas de votre visage sans protection ou presque. Cela dépend de la taille de l’éventuelle visière.

Sa petite taille en fait le compagnon idéal pour le ranger dans le coffre ou dans le top-case.

Mais, qu’on se le dise, il ne comporte pas que des avantages : en hiver, votre visage est congelé, et, en été, les moustiques viennent caresser vos dents ! Et le silence n’est pas de mise si vous vous décidez à prendre la route avec.

Le casque intégral

Le grand classique du pilote ! Le casque intégral offre une protection maximale, puisqu’il enveloppe toute votre tête : ainsi, il protège à la fois votre crâne et l’ensemble de votre visage, mâchoire et menton compris. Il est adapté à tous types de conduites, sur toutes les routes, par tous les temps.

Son port convient à tout type de scooter, du plus léger au plus puissant.

Attention, il peut tenir très chaud, notamment l’été. Par conséquent, vérifiez qu’il est muni d’un système d’aération efficace. La vision des compteurs peut être perturbée par une ouverture, que certains appellent "meutrière", trop étroite. Il vous faudra donc bouger la tête pour lire une information au tableau de bord et la sensation de confinement général peut effrayer les conducteurs à tendance claustrophobe.

Le casque modulable

Le casque modulable, plus récent que les deux modèles précédents, est un peu la version "Transformers" du casque pour deux-roues. Sa mentonnière amovible permet de passer, d’un simple geste, d’une forme intégrale à une version jet. Très pratique si vous souhaitez demander un renseignement ou vous aérer quelques secondes à un feu rouge. Il ravira notamment les porteurs de lunettes, qui passeront facilement les branches de ces dernières à l’intérieur du casque. Comme l’intégral, il est polyvalent et convient à tous les scooters.

Pour rappel, les modulables sont homologués en position fermée pour la plupart d’entre eux. Attention donc si vous roulez en position ouverte, l’amende peut tomber.

Combien coûte un casque pour deux-roues ?

Si les normes européennes permettent à tous les casques présents sur le marché d’offrir un minimum de protection en cas de choc, le prix varie en fonction du style de casque, de sa qualité, des matériaux qui le composent et de son niveau technologique.

L’isolation phonique comptera également beaucoup dans le prix du casque et pour ceux qui font de longues distances à scooter.

Les tarifs sont alors très variables, certains modèles ayant un prix inférieur à 100 euros et d’autres approchant les 500 euros. Vous trouverez de bons casques entre 100 et 200 euros.

Que faire en cas d’accident ?

En cas d’accident, votre casque peut se retrouver hors d’usage. En cas de choc, il est donc préférable de le remplacer. Des constructeurs recommandent même de le changer s’il vous échappe des mains simplement et tombe à terre.

En effet, si le casque ne présente aucun dommage visible, le rembourrage intérieur, la calotte, qui ne se voient pas, peuvent être détériorés. Une fois altérés, ces derniers n’assurent plus leur rôle protecteur.

Une dépense imprévue et conséquente qui est parfois prise en charge par les contrats d’assurance. Tous les assureurs ne proposent pas cette garantie. Ils sont encore trop rare qui, comme Euro-Assurance, incluent dans leur contrat d’assurance scooter une garantie casque de série qui vous permettra d’être indemnisé.

Un souci de moins à gérer en cas d’accident.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles