Canvas Logo

Salon Moto Légende 2018 : enchères Osenat

lundi 26 novembre 2018 , par Christian , StephaneC.

Pour cette seconde édition des enchères Orsenat, beaucoup de monde dans la salle, venu spécialement pour la moto Ducati de Johnny.

Moto de Johnny : Ducati 996 SPS

Il s’agit d’une Ducati 996 SPS. La Ducati 996 a toujours été une machine à part, une moto parmi les plus caractérielles du marché, pourtant, Ducati avait encore une corde à son arc lorsqu’elle lançait la 996 SPS. Aboutissement du modèle, la 996 SPS était et reste probablement l’une des motos de route la plus proche du monde de la compétition.

Son gros V-Twin de 996 cm3 développe 123 chevaux à quelques 9500 tours minutes, les arbres à cames furent retaillés pour donner toujours plus de caractère à son moteur de feu, la boite s’offre un étagement « competizione », les freins signés Brembo s’octroie des disques flottants en fonte et des suspensions Ölings à l’arrière, sont revisités, pour une tenue de route des plus incisive, ce sans aucune notion de confort. Le tout était agrémenté de fibre de carbone disséminé aux quatre coins de la bête.

Le prix de la moto avoisinait les 150 000 Francs, elle était LA superbike qui clôturait le XXème siècle. Véritable machine à sensation, son gros Desmo offre des performances incroyables, presque ingérables tant le couple de l’engin peut à la gorge dans une feulement typiquement italien !

Pourtant, son châssis extrêmement bien pensé la rend diablement efficace et ne souffre ainsi d’aucun reproche. Au final les 187kg de la machine peuvent être propulsés jusqu’à 270 km/h en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Estimé entre 20.000 et 25.000€, la Ducati 996 SPS de Johnny Haliday sera adjugée à 24.000€.

Munch -4 1200 TTS

L’entreprise Münch est née à l’initiative de Friedel Münch en 1960, après la fermeture de Horex, firme pour laquelle il travaillait en tant qu’ingénieur. Münch en racheta l’outil de production et se mit très vite à fabriquer ses propres motos. La première était la célèbre Mammut qu’il équipa d’un moteur NSU de 996cm3. Déjà, la machine offrait des performances incroyables pour l’époque avec une vitesse maxi s’approchant des 200km/h.

Mais Friedel n‘en était pas à son coup d’esse. C’est pourquoi au fur et à mesure des améliorations portées aux voitures NSU, il s’empressait d’en acheter des moteurs pur en équiper ses motos. C’est ainsi qu’il a été retrouvé sur la Mammut, le quatre cylindres 1177cc de la NSU 1200TTS développant 88Cv.

Reconnaissable entre mille, la Münch est construite autour de son moteur. Elle est massive, n’a pas de douceur esthétique, la Munch est bestiale jusqu’au bout de son phare avant de NSU.

Produite en à peine plus de 450 exemplaires, la Mammut est rare mais pourtant si célèbre.

Cette Munch -4 1200 TTS porte le numéro 279. Elle est dans un état esthétique comme de fonctionnement remarquable. Son propriétaire passionné a beaucoup roulé avec l moto n’a jamais donné de signe de faiblesse. En effet, l’an passé, il s’en servit même pour partir en vacances et effectuer plusieurs milliers de kilomètres à son guidon, chargé au possible de bagages.

C’est une moto très bien entretenue, affichant une très belle peinture rouge Candy, elle est en quelque sorte la Mona Lisa des deux roues, l’un des plus beaux mariages entre les mondes du motocyclisme et de l’automobile.

Estimé entre 100.000 et 130.000€, la Munch -4 1200 TTS sera adjugée à 105.000€.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles