Canvas Logo

Salon Auto Moto Rétro Rouen 2018 : 100% rétro, 200% passion

samedi 27 octobre 2018 , par Christian , StephaneC.

Le Salon Auto Moto Rétro de Rouen 2018 se tenait au parc des expositions et ce matin-là, le temps était gris, menaçant de pluie. Cela n’a pas empêché le public de venir nombreux.

Un salon, des passions, des raretés

Le salon Auto Moto Rétro de Rouen, ce sont plusieurs salons en un, avec un leitmotiv commun : la passion. Il faut en effet, être passionné pour affronter le temps gis de ce jour-là. Etre passionné pour venir en solo, en famille ou entre amis, admirer les voitures de toutes sortes, les motos, anciennes ou modernes, arpenter le coin Marchands pour dénicher la pièce rare.

Le salon Auto Moto Rétro, c’est tout cela avec en prime, l’accent normand des seinomarins et leur gentillesse.

Les différents espaces sont organisés de sorte que le visiteur ne s’ennuie pas. Il passe dans le même hall de l’ambiance sport des voitures de course aux modèles rares, comme la Shelby, la Renault XB de 1908, magnifiquement restauré, ou encore la Rolls Royce Torpédo de 1933, modèle sport avec sa rangée… de flutes à champagne. Ou encore la Corre la Licorne 415 de 1937. Elle mesure 1.55 mètres de large, 4.15 mètres de long, et a un empattement de 2.9 mètres. Elle possède un moteur 4 cylindres de 1.450 cm3 développant une puissance de 36CV à 3.600tr/min.

Et en deux roues

Les deux roues ne sont pas en reste. Il y en a disséminé un peu partout mais c’est dans le hall 8, à l’espace clubs Cyclo qu’ils sont concentrés. Traverser ce hall, c’est remonter dans le temps, revoir et revivre l’histoire du deux roues sous toutes ses formes.

Bernardet, Manurhin, Motobécane, Solex, Vespa, Royal Enfield, Terrot, Rumi, elles sont toutes là, les marques deux roues qui ont marqué l’histoire. Il y en a encore d’autres, certainement. Comme toujours avec les passionnés, les deux roues sont dans un état impeccable. On les croirait sortis de l’usine.

Le hall 8 n’est pas trop grand et cela donne un aspect intime à cette traversée dans le temps. On y retrouve ses propres souvenirs ou ceux de ses parents, grands-parents.

Esplanade

Le salon Auto Moto Rétro, ce n’est pas que des halls. C’est aussi un grand espace ouvert, l’esplanade. Avec d’un côté, exposition des véhicules, à vendre ou juste à montrer, de l’autre, l’exposition des clubs.

Ca démarre, vrombit, roule. A l’heure du déjeuner, les tables pliantes s’ouvrent, les verres se remplissent et les conversations vont bon train.

La passion des visiteurs fait que même si la pluie tombe, ils continuent la visite comme si de rien n’était. A moins qu’habitués des lieux et de la région, ils savent que la pluie ne dure jamais.

Espace marchands

Il faut terminer le salon par l’espace marchands. Là, c’est la caverne d’Alibaba. Des revues, des joints -pour autos-, des miniatures, des stickers, des écussons, tout est bien rangé. Il y a tout ce que voulez et même ce que vous ne cherchez pas !

Motobécane Passion

Pour continuer dans la veine Passion du salon, il faut aller voir Motobécane Passion. Sur le stand Jean-Pierre et Jean-François vous accueillent avec la ferveur des premiers jours. Ils collectionnent, à titre privé et en dehors de tous clubs, des Motobécane. Il y a encore José et Alain Rivière, non présents sur le stand. Motobécane Passion vient au salon depuis 2008.

Cette marque française, créée en 1924, a connu son heure de gloire dans les années 60 et 70, avec ses mobylettes et ses motos. Il y a notamment la Bleue, M50 et M51, qui était synonyme de liberté. Elle était déclinée en une version V, habillée en orange. La trois cylindres 350 a été un échec commercial à sa sortie mais connait un engouement chez les collectionneurs du fait de sa rareté.

La passion de Jean-Pierre est comme les belles histoires et pourrait commencer par « Il était une fois ». Jean-Pierre, 1974, a acheté sa première Motobécane 125cc, une LT1, avec son premier salaire. Il a connu Motobécane bien avant avec une N40, puis une N50. Suite à un accident de circulation, il est amputé d’une jambe et fermera la page Motobécane jusqu’à ses 50 ans. Pour son anniversaire, ses enfants lui offrent une 125cc, qu’il restaure. Jean-Pierre en restaure une autre, puis encore une autre. La passion l’a pris.

Sur le site, ce groupe d’amis met en ligne toute une documentation à la fois historique et technique. Cette documentation est en libre accès, il faut le préciser. Jean-François a ainsi refait les schémas électriques de plusieurs modèles, en y ajoutant la couleur. La rubrique « Schéma elect. mob », c’est lui.

Cette année, PSA était présent au travers d’une exposition Peugeot dès l’entrée et l’Aventure Citroën. Un salon à voir et à découvrir, 100% rétro et 200% passion !

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles