Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Pendant > Rouler en groupe

Rouler en groupe

dimanche 19 juin 2005, par asso-scooter, Ouarese

Un groupe n’a pas de nombre minimum. Un groupe commence à deux et n’a pas de limite.

Le groupe se caractérise surtout par une façon de se comporter. Ici, pas de course, l’objectif est de partir ensemble et d’essayer d’arriver ensemble. Rappel important pour les organisateurs de sortie de groupe : la moyenne horaire chute avec le nombre de participants.

Par certains côtés, rouler en groupe est plus sécurisant que rouler seul. En cas de panne, on ne risque pas de se retrouver seul sur le bord de la route et les automobilistes, généralement (sauf certains excités) cèdent plus volontiers le passage à un groupe qu’à un individu seul.

Pour rouler en groupe, rien ne vaut la formation en quinconce. Cela permet au suivant d’avoir une plus grande distance entre lui et le précédent, de pouvoir éventuellement faire un écart sans faire chûter le voisin et surtout, surtout, de pouvoir freiner avec une distance de sécurité suffisante. Il est donc impératif de ne pas trop empiéter sur l’’espace laissé libre à côté de soi et qui doit être considéré comme une zone « roulable » par celui qui vous suit.

La file indienne est donc à éviter autant que faire se peut sauf recherche de trajectoire dans un parcours particulièrement sinueux par exemple. Ou roulage en groupe à vitesse élevée et même dans ce dernier cas, augmenter les distances de sécurité largement plus que nécessaire.

Comme dans tous groupes, il y a un premier et un dernier et du choix du premier et du dernier dépendra le bon déroulement du trajet en groupe.

Le premier

Ce n’est pas à celui qui a le plus d’expérience de conduite, ni à celui qui roule le plus vite qu’incombe la responsabilité d’ouvrir la route. Cette responsabilité échoit en premier lieu à celui qui connaît la route. Il évitera ainsi à tout le groupe de devoir faire des demi-tours incessants et de se perdre.

Outre cette responsabilité, le premier imprime au groupe son rythme. Il ne doit pas aller trop vite au risque de perdre des membres en cours de route, ni aller trop lentement au risque d’endormir tout le monde ou de casser le groupe en laissant les plus impatients partir devant.

Il y a deux écoles pour la position du premier sur la route. A droite ou à gauche. Les tenants de la position gauche avance qu’en cas de dépassement, tout le groupe n’a pas changer de position. Ce qui est le cas si le premier est sur la droite. Les tenants de la position droite du premier avancent que les automobilistes venant en sens inverse ne voient pas qu’il est le premier de toute une file et risquent ainsi de se laisser surprendre. A chacun de voir ce qui lui convient le mieux.

Enfin, le premier doit aussi surveiller ses arrières afin de s’assurer que tout le monde est là et signaler tous dangers (ornières, gravillons...) présents sur la route en tendant le pied, freinant...

Le ou les deuxièmes

Cette place, juste derrière le premier, revient aux moins expérimentés de la formation. Moins expérimentés tant par l’usage du scooter que par le fait de rouler en groupe. Le premier pourra ainsi caler son rythme par rapport à eux et en toute sécurité pour tout le groupe, sans avoir à les chercher quelque part dans le groupe.

Le dernier

Le dernier du groupe a une position primordiale. Scoot-balai ou de liaison entre les attardés et le peloton, cette fonction incombe à celui qui est le plus expérimenté en matière de conduite en groupe. Le dernier doit aussi posséder une machine suffisamment puissante pour pouvoir rejoindre la tête rapidement et prévenir ainsi de tout ennui.
Enfin, lors des dépassements, le dernier doit surveiller ses arrières afin de sécuriser les dépassements des autres membres du groupe. Il s’intercalera entre les véhicules qui suivent le groupe pour laisser à celui-ci le temps de dépasser sans souci.

Comme vous pouvez le constater, rouler en groupe demande une certaine habitude. Habitude de rouler seul déjà et aussi des membres avec qui on est amené à rouler. Si c’est un groupe qui se forme pour la première fois ensemble, il est recommandé de rappeler à chacun ces quelques règles de positionnement au sein du groupe. Qui est le premier, le second et le dernier. Ce sont autant de repères pour les uns et les autres.

Convenir de certains signes pour demander l’arrêt du convoi, klaxon, appel de phare, venir à la hauteur du premier... Il existe des moyens de communication genre talkie-walkie, pour communiquer de scooter à scooter mais ils se révèlent décevants à l’usage.

Pas tellement plus de conseils à prodiguer en matière de conduite en groupe. Cela demande un tout petit plus d’attention que la conduite en solo et quand vous en aurez l’habitude, quel plaisir de discuter à l’étape de telle partie du parcours, du paysage, bref de partager ce que vous aurez vécu avec les autres membres du groupe.

PS : ces conseils sont valables pour la conduite sur route, autoroute et villes de jour. Pour la conduite en groupe en ville et de nuit, avec le nombre de phares, il est pratiquement impossible de respecter ces principes et de savoir qui est qui.

Le plus simple est d’expliquer le chemin suivi à tous et de valider que tout le monde saura se retrouver en cas de dislocation du groupe.

Messages

  • Il est important de rappeler aussi l’usage des clignotants.

    Important pour le premier qui signale aux suivants les changements de direction.

    Important pour les suivants qui, en mettant le leur, signalent aux précédents qu’ils ont compris la manoeuvre à venir.

    Enfin, aux approches de panneaux "Essence", "Aire de repos"... on peut aussi klaxonner ou faire des appels de phare, pour signaler qu’on souhaite faire une halte.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Paris : prime électrique reconduite

La mairie de Paris a décidé de reconduire l’aide pour l’acquisition d’un deux roues électrique. Cette prime à l’électricité est en vigueur par une délibération du Conseil de Paris du 29 septembre 2009. Elle concerne les deux roues, cyclomoteurs et vélos à assistance électrique. Depuis cette date, plus de (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais