Canvas Logo

Qooder : nouveau 4roues en 4 points

jeudi 20 septembre 2018 , par Christian

Les utilisateurs plus expérimentés pourront exploiter pleinement le potentiel du véhicule avec des inclinaisons pouvant aller jusqu’à 45° même lorsque les conditions sont extrêmes (inclinaison, motricité, chaussée dégradée et/ou humide, freinage, etc.). Les nouveaux quant à eux, trouveront à son guidon un sentiment réel de sécurité, grâce à une stabilité exemplaire.

Système breveté HTS, l’ADN de Quadro Vehicles SA

QOODER est équipé de deux systèmes oléopneumatiques (huile + air) révolutionnaires, l’un à l’avant, l‘autre à l’arrière. Le HTS (Hydraulic Tilting System) est la pièce maîtresse de la marque, ce système est breveté au niveau mondial, et ne cesse de s’améliorer de telle sorte que la prise en main du scooter par l’utilisateur se fait de manière intuitive, ce sentiment est accentué par une répartition des masses optimum dans toutes les conditions. Le HTS, contribue à minimiser la prise de surpoids du véhicule, mais aussi à abaisser le centre de gravité de celui-ci. Ces deux points jouent un rôle actif déterminant dans l’expérience de conduite que l’on se fait au guidon du QOODER.

Jusqu’à 45° d’inclinaison

Le HTS est produit en Italie, en dynamique il participe activement à faire progresser la qualité et l’expérience de conduite, une qualité et un confort sans pareil dans son marché de la mobilité.

De conception simplifiée - au regard des technologies employées sur les scooters 3 roues de la concurrence - il n’en est pas moins efficace, et cela sans avoir recours à une quelconque assistance électronique. Pour chacun des trains du véhicule (avant et arrière), c’est un circuit fermé qui renferme de l’huile et de l’air, dans trois vérins (un pour chacune des roues, le troisième étant en position centrale) telle est la composition du système HTS. Les trois éléments étant reliés entre eux par des durites de type aviation assurant le déplacement de l’huile d’un vérin à un autre selon l’inclinaison prise par le véhicule. Outre sa toute relative simplicité apparente, le système offre un second avantage pour autant non-négligeable : l’amortissement ! Cette fonctionnalité est assurée en très grande partie par le vérin central.

Nouveau moteur, deux roues motrices et différentiel

QOODER est propulsé par un nouveau moteur monocylindre de 398cc injection quatre soupapes à refroidissement liquide. Le moteur a été entièrement revu. Cylindre, piston, vilebrequin et culasse ont été travaillé pour offrir plus d’agrément.

Le moteur est en position centrale pour une meilleure répartition des masses et non pas greffé sur le train arrière ce qui pénalise la dynamique et l’agilité. Le moteur est fixe dans le cadre et non pas oscillant, c’est seulement la double transmission finale qui oscille sur sur le Qooder 400 privilégiant ainsi un amortissement efficace du système HTS arrière sans contrainte supplémentaire de poids au profit du dynamisme, de l’agilité et du confort.

Il délivre 32,5 chevaux et 38,5Nm de couple à 5.000 tr/min, soit 4,5Nm de plus par rapport au précédent millésime. Cela représente 14% de plus au même régime moteur. La puissance passe de 30Cv à 32Cv, à 7.000tr/mn contre 7.500 sur l’ancien bloc moteur. Un bon point pour la longévité du moteur.

La particularité de ce bloc moteur est l’intégration d’un différentiel Il assure la traction sur les roues arrières et en cas de décrochage de l’une d’elle, la puissance de traction est transmise sur l’autre roue. En condition normale d’utilisation, elle est idéalement répartie sur les deux roues. C’est en cela une première mondiale, jamais un scooter n’avait été équipé de quatre roues, dont les deux arrières sont motrices indépendamment l’une de l’autre.

Autre point fondamental de QOODER asservi à la notion de confort : son embrayage. La transmission primaire – a fortiori automatique – intervient dans la perception de confort et d’agrément de conduite. C’est pour cela que sur Quadro4 la transmission primaire est de qualité avec un embrayage-variateur conséquent. Mais c’est surtout avec le balancier d’équilibrage que QOODER se distingue. Ce dispositif contribue activement avec l’embrayage à supprimer les vibrations du moteur aussi bien à l’arrêt qu’en phase d’accélération toujours au bénéfice de l’agrément de conduite et du confort.

JPEG - 579.4 ko

Freinage combiné

QOODER appartient à la catégorie des véhicules L5e et de surcroit pour ce qui est de la réglementation, il dispose d’une pédale de frein au plancher. Celle-ci comme le levier gauche au guidon active un freinage combiné (avant + arrière), tandis que le levier droit n’intervient que sur le freinage avant.

Techniquement, QOODER reçoit quatre disques de frein de 240mm de diamètre, couplés à quatre étriers qui offrent un freinage puissant. Pour autant, malgré cette puissance le freinage est délivré graduellement selon le besoin et en toute sécurité grâce à une répartition de la force cinétique qui est filtrée à présent par quatre roues, contre 2 ou même 3 sur les autres scooters.

Quatre roues pour une stabilité exemplaire

Les véhicules Quadro n’auraient pu voir le jour en s’inspirant uniquement des technologies utilisées jusque-là sur les deux roues. Les partie-cycles employées aussi avancées soient-elles n’auraient pu convenir pour élaborer les scooters Quadro Vehicles SA et aller rechercher les performances souhaitées par les ingénieurs de la marque. Durant le développement de cette technologie HTS, qui a fait l’objet de dépôts de brevets, de nouvelles perspectives se sont confirmées en matière de pilotage, de stabilité, de freinage, de maniabilité et par conséquent de sécurité.

En dynamique, QOODER paré de ses quatre roues et de ses deux systèmes HTS change les habitudes, les perceptions et les réflexes. A son guidon, la conduite évolue et profite de nouvelles ressources au profit du confort, de l’agrément et de la sécurité. Les gains des deux systèmes HTS couplés à quatre roues sont d’une part, une souplesse progressive dans les changements d’angles, contribuant ainsi activement à l’agilité du véhicule, mais aussi à sa stabilité quelle que soit la vitesse, et à un équilibre instinctif à l’arrêt sans aucun recours mécanique ni électronique. II n’est plus nécessaire de poser le pied lorsqu’il faut marquer un arrêt, qu’il soit court ou long (stop, feu rouge). D’autre part l’amortissement progresse également absorbant les irrégularités, les trous et les déformations de la route. De manière générale la technologie HTS sur ce véhicule révèle pleinement à présent ses avantages et contribue avec le cadre rigide et le freinage à se distinguer clairement en matière de partie-cycle et prétendre au leadership sur ce point.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles