Canvas Logo

Margerin - Cuadrado : « Je veux une Harley- Garage, sweet garage », tome 6

lundi 25 mai 2020 , par Ben

Marc est furieux : un abruti s’est encore garé devant son petit garage ! Alors, il rêve d’un grand garage qui hébergerait ses motos et ses potes bikers. Tanie, révoltée par le prix de la carotte bio, rêve d’un potager. D’où cette idée lumineuse d’acheter une maison – pour Marc, un grand garage avec, accessoirement, une maison autour.

Une fois la maison enfin trouvée, il ne reste plus qu’à déménager, avec le soutien pittoresque des copains, et à entreprendre d’énormes travaux, avec l’entreprise Truelo dont les ouvriers sont toujours ailleurs.

Si l’on ajoute les traditionnels « brom ! potato ! potato ! » des Harley, tout ça va nuire à la tranquillité du voisinage, c’est sûr…

Dans le tome 5, Marc était atteint d’une hypocondrie galopante, alimentée par une virée chez Google. Il faut dire que lui et ses copains ont vieilli. Là, bien qu’ils aient attaqué la cinquantaine, ils ont retrouvé la forme et leur « rebelle attitude » de gamins, apparemment. Ils rêvent d’un truc grandiose – un garage de 50 mètres carrés en forme de salle de jeux, avec baby-foot, tireuse à bière, billard, etc. –, et si leur rêve rencontre parfois quelques désillusions énervantes, ils affrontent la chose avec un enthousiasme indécrottable parsemé d’engueulades et de réconciliations. L’humour de Cuadrado, bien utile en temps de crise, et le dessin hilarant et attachant de Margerin font de cet épisode de grand chambardement – le déménagement, la naissance du bébé George, le chantier désespérant – un concentré de rigolade, d’optimisme et d’amitié. Et la preuve, très tonique, qu’il faut toujours rêver.

Franck Margerin

Né le 9 janvier 1952 à Paris, Frank Margerin s’installe sur les bancs des Arts appliqués en 1968 ; il les quitte en 1974, avec en poche un diplôme de laqueur et dessinateur textile. À partir de 1976, il pousse les portes des agences de publicité… jusqu’à ce que Jean-Pierre Dionnet, le rédacteur en chef de Métal hurlant, lui propose de travailler avec lui. Le numéro six de la revue accueille ses premières planches, Simone et Léon. En 1982, Margerin crée Albert et Mauricette, dont les trips paraissent dans le supplément hebdomadaire du Matin de Paris. Tout en continuant Métal hurlant, il participe aux éphémères revues Rigolo (le mensuel humoristique des Humanos), Viper, Zéro, Zoulou… Dans les pages de ce dernier magazine, il dessine les reportages des journalistes Skoup et Max Flash, écrits par Phil Casoar.

Très vite, on retrouve des dessins de Frank partout : il multiplie les pochettes de vinyles, les affiches de films, de concerts, de festivals, les illustrations publicitaires, etc.

Mais de cette abondance l’histoire retiendra avant tout son personnage fétiche, Lucien, la banane la plus célèbre de la bédé, rockeur rigolard emblématique des années 1980. En 1986, Tu dis que tu l’M, chanson écrite entre copains dessinateurs (Denis Sire, JC Denis, Vuillemin, Dodo et Margerin), propulse le Dennis’ Twist à la dixième place du Top 50. En 1989, Margerin se lance dans le dessin animé : Les Aventures de l’insupportable Manu sont diffusées sur la 5, puis sur Antenne 2 ; elles deviendront trois albums de « vraie » BD, publiés aux Humanos. Margerin est Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1992. En 2002, il crée, dans L’Écho des Savanes, le personnage de Momo le coursier, dont les aventures seront reprises dans trois albums, chez Albin Michel. En 2006, les Humanos publient Shirley et Dino. En 2008, Margerin invite Lucien, plus âgé et désormais père de famille, dans les pages de Fluide glacial ; trois nouveaux albums voient le jour. En mai 2012, le premier opus de Je veux une Harley, série écrite par Marc Cuadrado, est publié chez Fluide glacial.
Les épisodes suivants paraissent chez Dargaud. Garage, Sweet Garage – tome 6 de la série déjà culte chez les motards – sort en 2020.

Marc Cuadrado

Né le 28 janvier 1959 à Oran, en Algérie, Marc Cuadrado se révèle, par la force des choses, un grand voyageur. En 1963, sa famille rentre en France et s’installe dans la région parisienne, où son père a trouvé du travail ; en 1976, un nouveau déménagement, à Nice, leur permet de renouer avec le climat méditerranéen. En 1979, Marc s’inscrit aux cours des Arts décoratifs de cette ville ; il en sort diplômé en 1985, après l’intermède du service militaire. Entre 1983 et 1991, il est l’unique illustrateur du quotidien Nice Matin, pour lequel il réalise plus de 2000 dessins. En 1986, il lance son agence de publicité à Antibes. Il se spécialise dans le dessin humoristique pour les publicités et les publications internes des entreprises (Crédit agricole, La Lyonnaise des eaux, etc.). En 1995, il ferme son agence et part à Montréal, au Canada. Après trois années sur place, il demande la double nationalité.

En 1997, il soumet Les Fantaisies d’une adolescente hors du commun aux éditions Casterman et, en 1999, il rentre en France. Cuadrado imagine alors Parker et Badger, et s’y consacre entièrement, refusant même, à son vif regret, de nombreuses sollicitations de ses amis canadiens. Mais, voilà, il veut vivre pleinement l’aventure d’auteur de bandes dessinées. Quelques années plus tard, sa rencontre avec Frank Margerin est le début d’une très belle collaboration : ensemble, ils créent la série Je veux une Harley (Dargaud, 6 tomes), pour laquelle ils ont même eu l’occasion de parcourir la mythique Route 66 !

Série : Je veux une Harley
Tome 6 « Garage, sweet garage »
Dessin : Frank Margerin
Scénario : Marc Cuadrado
48 pages – Quadrichromie – Couverture cartonnée
Prix : 12,00 € – 19,10 CHF

Editions Dargaud.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles