Canvas Logo

Marché des transports : les taxis-moto rattrapent le peloton

lundi 1er octobre 2018 , par Christian

Il est loin le temps où seuls les taxis dits “traditionnels” dominaient le marché des transports. Depuis plus d’une dizaine d’années, on assiste par exemple à une progressive montée en force des taxis-moto (et des taxis-scooter). Ces modes de transport autrefois réservés à un usage personnel ont désormais une place non négligeable dans le marché. Qui l’eut crû !

Qui sont les utilisateurs du taxi-moto ?

A Paris selon une étude, ce mode de transport serait davantage utilisé (à 70%) par les hommes d’affaires et cadres dirigeants entre 30 et 55 ans, inquiets à l’idée de rater un rendez-vous. Ils recherchent la sécurité, qu’elle soit financière dans leurs déplacements ou relative à leur emploi du temps.

Mais d’autres utilisateurs sont désormais eux aussi de plus en plus séduits : c’est le cas des amoureux de motos en tous genres, des citadins pressés et de ceux qui sont simplement à la recherche du bon rapport qualité-prix. Car il faut savoir que le taxi-scooter est bel et bien l’un des moins chers du marché : en moyenne deux fois moins qu’un trajet en taxi traditionnel. S’il est toutefois plus onéreux que le tramway, le bus ou le métro, il permet néanmoins d’éviter la foule aux heures de pointe ainsi que les embouteillages. Aussi, il s’agit avant tout de faire le point sur les préférences de chacun…

Le marché des taxis-moto : en nette croissance, mais à consolider

Si on fait le point sur la progression des entreprises de taxis-moto, on se rend bien sûr compte de la très nette évolution, perceptible sur les 10 à 15 dernières années.

A Paris depuis 2007, le nombre de taxis-moto a doublé, et le marché se structure entre 3 à 4 grandes enseignes, qui se partagent 65% du marché. D’autres acteurs plus petits choisissent alors de se différencier en proposant des trajets en véhicules alternatifs comme des scooters électriques, ainsi qu’une multitude de services et de garanties annexes.

Cependant, il convient de nuancer, car la culture “taxi-moto” joue un rôle prépondérant dans cette évolution. Dans les grandes métropoles comme Paris, ce mode de transport a déjà fait son chemin et connaît un succès grandissant. D’autres métropoles comme Nantes en revanche ont vu le nombre d’entreprises du secteur fermer leurs portes : un échec expliqué en partie du fait de la non-initiation des Nantais à ce mode de transport.

Dans l’ensemble, les taxis-motos tendent quand même à se démocratiser assez rapidement. Il sera intéressant de constater au fil des ans l’évolution de ce mode de transport, notamment dans les petites à moyennes agglomérations françaises.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles