Canvas Logo

Honda Forza 125cc : interview Anthony Sousa, product manager

lundi 13 avril 2015 , par Christian

Honda sort le grand jeu pour son nouveau 125cc. Il faut dire que les ambitions de la marque ailée sont grandes pour son Forza 2015 125cc. Entre les premières ébauches et le Forza 125cc d’aujourd’hui, il aura fallu trois ans de développement et de consultations. Car il s’agit de placer ce nouveau Forza 125cc sur la plus haute marche des 125cc et ravir cette position à celui qui occupe cette place depuis près d’une décennie. Pour cela, Honda a mobilisé non pas un mais deux centres de Recherche et Développement (R&D). Le Japon, bien sûr, mais également la France.

C’est Anthony Sousa, Product Manager Honda, qui a eu le privilège de mener les débats pour la France. Anthony a accepté de répondre à nos questions.

Asso-scooter : pourquoi la France et pas l’Italie, par exemple ?

Anthony SOUSA :

« Ces deux marchés sont différents. En Italie la catégorie reine des scooters sont les grandes roues tandis qu’en France c’est celui des GT. La France a été la base d’étude pour ce Forza au même titre que l’Italie pour le SH125i ou plus récemment le SH300i. »

Asso-scooter : quel a été le point de départ du Forza 125cc ?

Anthony SOUSA :

« Nous sommes partis d’une page blanche. Nous avons parcouru la France et avons noté tous les souhaits et désidératas des utilisateurs. Les utilisateurs de scooters GT, de scooters Sport, d’Urbains nous ont permis de dresser une hiérarchie de priorité sur un scooter conciliant Performances, Innovations et Grand Tourisme. »

Asso-scooter : le Forza existe en 250cc et maintenant en 300cc, pourquoi ne pas avoir repris ses lignes et codes ?

Anthony SOUSA :

« Nos études nous ont montré que les clients GT et SPORT n’étaient pas satisfaits à 100% de leur scooter, il manquait toujours quelque chose. Toutefois, les demandes sur les aspects GT revenaient très souvent. Nous avons conservé la base GT des Forza 250 et 300 auquel nous avons ajouté de la sportivité. »

Asso-scooter : comment s’est passée la relation R&D France et Japon ?

Anthony SOUSA :

« Ca s’est très bien passé. Le Japon a été attentif à nos demandes et remarques. Ils nous ont écoutés et de notre côté, nous avons expliqué et étayé chacun de nos souhaits. Nous étions dans le concret. »

Asso-scooter : aviez-vous, France et Japon, la même vision du futur scooter ? Quels ont été les apports de la France ?

Anthony SOUSA :

« Chaque pays ou continent possède ses spécificités. Comme mentionné plus haut, nous sommes partis d’une feuille blanche dictée par les demandes des utilisateurs. Tous les choix et les spécificités en ont découlé naturellement par la suite. »

Asso-scooter : as-tu quelques exemples ou anecdotes à nous citer ?

Anthony SOUSA :

« La signature à LED. Elle a fait l’objet d’un petit challenge en interne entre la R&D Japon et la R&D Europe. Le Japon a conservé la base des propositions de l’Europe qui se rapproche plus des standards de l’automobile de luxe et sportif européens. On peut dire que la signature a été fortement inspirée par l’Europe. »

Asso-scooter : cette signature visuelle du Forza est forte et unique. C’est une volonté, un point de départ ou est-ce venu au fur et à mesure des discussions ?

Anthony SOUSA :

« Dès le début cela a été une volonté de départ. Nous voulions une réelle signature visuelle, à LED. Pour cela, nous avions demandé à ce qu’il soit en deux parties, au dessus la signature et en dessous le bloc pour éclairer la chaussée. . »

Asso-scooter : aujourd’hui, le Forza va commencer à se voir dans la rue, quel regard portes-tu sur cette expérience et sur le scooter ?

Anthony SOUSA :

« C’est une chance inouïe de pouvoir participer autant au développement d’un modèle. J’espère que les clients sentiront toute la passion que nous avons pu mettre pour créer ce scooter. Vous avez là un condensé d’innovation, de précisions et de technologies. Nous sommes totalement satisfaits du scooter, nous avons trouvé le meilleur équilibre entre sport, avec son design innovant, ses phares à LED, ses coloris en bi-tons, et GT, avec son coffre accueillant deux casques intégraux, sa bulle réglable, sa faible consommation (avec stop & Start) et l’ABS de série. . »

Asso-scooter : demain, la France participera à d’autres développements ? Un futur trois roues ?

Anthony SOUSA :

« La France est un des marchés les plus importants en Europe. Nous sommes souvent interrogés sur le développement de nouveaux produits, espérons de l’être autant pour les futurs produits.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles