Canvas Logo

Essai X-Max 125cc 2010 : attention GT !

mercredi 7 juillet 2010 , par Emmanuel G.

ll nous tardait de faire l’essai de la version 2010 du Yamaha X-Max 125cc, d’autant que le X-Max au dernier classement scooter reprend la tête des ventes scooters GT.

Aspect général et finition

Par rapport à l’ancienne génération, le nouveau X-Max 125cc millésime 2010 inaugure un pare-brise solidaire de la carrosserie et non plus du guidon. C’est certainement un mieux pour la protection du pilote et affine la ligne générale du scooter. Cela fait aussi que le X-Max ne se distingue plus tellement de la production actuelle des scooters.

JPEG - 80.3 ko
X-Max 125cc 2010 : face avant

La face avant en devient plus expressive et les feux sont devenus plus anguleux. Le X-Max 125cc 2010 se rapproche ainsi un peu plus de son grand frère le T-Max du point de vue des lignes.
A l’arrière, le nouveau X-Max a beaucoup moins innové. Le millésime 2010 ressemble au modèle 2009, comme une goutte d’eau.

Au niveau de l’aspect général, le progrès est indéniable par rapport à l’ancienne génération. Fini le sentiment d’avoir à faire à un scooter bas de gamme. Les plastiques, les coutures de la selle contribuent à valoriser le scooter et le propriétaire. Les compteurs maintenant cerclés de chrome contribuent également à ce sentiment. Ils sont séparés par une fenêtre analogique. Au niveau des indications, pas de superflu, juste le minimum indispensable mais le compte-tours a fait son apparition.

JPEG - 81.4 ko
X-Max 125cc 2010 : compteurs

La boite à gants a gagné en dimension et court maintenant sur presque toute la largeur du tablier. Elle a la bonne idée d’être toujours verrouillable.

La plus grosse déception provient de la trappe à essence. Si le bouchon est lui aussi verrouillable, la trappe à essence est d’une minceur ! Quelques millimètres de plus n’aurait pas ruiné Yamaha. Elle est tellement fine et semble si fragile que c’est à se demander s’il ne vaudrait pas mieux l’ôter et laisser le bouchon à l’air libre.

Mais l’essai sur route nous attend.

Poste de conduite

Contact. Les aiguilles du X-Max 125cc 2010 qui vont et viennent nous confirment que l’électronique est présente jusque dans les compteurs. Pression sur le démarreur, le moteur part sans souci dans un bruit feutré. Il est très silencieux, et presque pas de vibration. Un bon point.

JPEG - 117.9 ko
X-Max 125cc 2010 gauche

Descente de la béquille centrale. Une fois en selle, la largeur de la selle sur l’avant étonne toujours. A l’arrêt, les petits gabarits devront se mettre sur la pointe des pieds. Pourtant, Yamaha l’a abaissée de 10 mm. Elle est aussi dure mais pas inconfortable sur longue distance.

Aux commodos, Yamaha est resté dans le classique. Démarreur, coupe circuit à droite, à gauche, appel de phare gâchette, clignotants, klaxon, tout est là et Yamaha n’a pas innové.

Le guidon tombe bien sous les mains et la longueur de la selle devrait permettre à chacun de trouver sa position. La tablier sur l’avant fait un décroché. La conduite pieds en avant ne sera pas des plus confortables, les pieds seront en hauteur. Pour bien faire, il faudrait pouvoir les placer juste à l’emplacement du décroché.

Mais le moteur est maintenant chaud et l’essai dynamique peut commencer.

Pilotage

JPEG - 138.8 ko
X-Max 125cc 2010 : droite

Ouverture de la poignée en grand, le moteur accroche quand la zone rouge est à 8500tr/mn. Ce moteur respire la santé et il l’exprime bien. Après quelques mètres, le moteur redescend un peu mais il reste dans la zone des 7500tr/mn. Pas étonnant que les X-Max 125cc 2010 soient parmi les premiers à démarrer aux feux. Les 14Cv du moteur se libèrent quasi instantanément. Quasi car par deux fois, le scooter a eu comme un moment d’hésitation, comme un trou. Heureusement que ce trou ne dure que quelques dixièmes de secondes.

A l’accélération, le X-Max 125cc 2010 se propulse avec vigueur vers les 80km/h et change de braquet passé cette vitesse. La surmultipliée permet au X-Max 2010 de tutoyer les 115-120km/h. Notre machine d’essai ne totalisant que 900km, nous n’avons malheureusement pas pu mener des essais de vitesses. Mais la joie de vivre du moteur permet d’envisager sans souci une vitesse maximale de 115-120 km/h.

JPEG - 86.5 ko
X-Max 125cc 2010 : trappe essence

En reprise, le X-Max 125cc 2010 répond toujours présent mais il ne faudra pas s’attendre à le voir bondir comme il le fait lors d’un départ arrêté.

Le pare-brise nous a semblé bien court. Il ne faudra pas hésiter à faire monter le pare-brise intermédiaire, à préférer au pare-brise long qui est vraiment trop long. Malgré l’absence de protection sur les mains, contrairement à l’ancienne version, le pilote est suffisamment protégé des perturbations derrière le carénage.

JPEG - 72.6 ko
X-Max 125cc 2010 : boite à gants

Yamaha a amélioré la direction à basse vitesse. Finie la sensation de lourdeur à basse vitesse malgré la roue de 15 pouces à l’avant, ce qui en soi est une performance.

Freins

Les freins sur le X-Max 125cc 2010 sont toujours aussi efficaces. Sur l’avant, le frein agit avec une bonne sensation à la poignée sans que la fourche ne vienne trop s’écraser. Il manque toutefois de mordant en début de freinage.

JPEG - 75.6 ko
X-Max 125cc 2010 : frein avant

Ce sentiment est encore plus marqué quand on le compare au frein arrière.

Ce dernier, en effet, semble plus vigoureux que l’avant et sa perception est moins évidente que sur le frein à l’avant. Comme nous l’avions dit lors de notre essai de 2008, il faudra se méfier du frein arrière sur route mouillée ou dégradée.

Cela n’empêche pas que le X-Max 125cc 2010 reste équilibré et stable lors des phases de freinages.

Les suspensions ont là aussi été améliorées par rapport à la version précédente du X-Max. Elles profitent du millésime 2010 pour devenir réglables sur quatre positions. Elles filtrent beaucoup mieux les irrégularités du sol et maintiennent bien le scooter sur la route. C’est bon pour le dos du pilote et du passager. Alliées à un cadre renforcé selon Yamaha et à un moteur pêchu, le X-Max devient redoutable d’efficacité.

Conclusion

Le X-Max 125cc 2010 est un scooter bonifié. Yamaha a travaillé et amélioré tous les (petits) défauts de l’ancienne version. Le résultat est un scooter maintenant véritablement GT aussi à l’aise en ville que sur route qui s’adaptera à votre style de conduite. Il faudra cependant compter avec un tableau de bord frisant l’indigence, même s’il est entièrement revu par rapport à l’ancien millésime. Et surtout l’absence d’ABS, gage de sécurité, sur un scooter de cette catégorie. Chez Yamaha, GT rime avec sport.

Au niveau tarif, le X-Max 125cc 2010 grimpe à 4199€, certes pour des prestations largement améliorées, et qui place le scooter dans la fourchette haute des scooters 125cc.

JPEG - 115.1 ko
X-Max 125cc 2010 : selle
JPEG - 138.8 ko
X-Max 125cc 2010 : droite
JPEG - 117.9 ko
X-Max 125cc 2010 gauche
JPEG - 75.6 ko
X-Max 125cc 2010 : frein avant
JPEG - 80.3 ko
X-Max 125cc 2010 : face avant
JPEG - 72.6 ko
X-Max 125cc 2010 : boite à gants
JPEG - 81.4 ko
X-Max 125cc 2010 : compteurs
JPEG - 86.5 ko
X-Max 125cc 2010 : trappe essence
JPEG - 80.2 ko
X-Max 125cc 2010 : coffre
JPEG - 144.5 ko
X-Max 125cc 2010

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles