Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Equipements > Contre les intempéries > Vulcanet > Essai Vulcanet : lavage sans eau et sans effort

Essai Vulcanet : lavage sans eau et sans effort

lundi 7 septembre 2015, par Christian

Parmi les produits destinés à l’entretien extérieur des scooters et motos, il existe des produits sans eau. Vulcanet fait partie de ceux-là et se revendique comme le leader. Un lavage sans eau signifie qu’il n’y a pas besoin d’eau pour le lavage ni pour le rinçage.

Présentation

Vulcanet présente son produit sous forme d’un tube de 12cm de large et de 29cm de haut. Ce tube est assez lourd avec 1.4kg. Pour saisir le tube d’une main, il ne faut pas hésiter à serrer les côtés et le plastique relativement mou se comprimera pour faciliter la préhension.

Le tube est composé d’un couvercle percé qui sert également de réceptacle pour la microfibre de 420g, indispensable et de distributeur de lingette. La densité des fibres est spéciale et propre à Vulcanet.

Un couvercle est également présent. Il permettra, une fois l’opercule de scellé retirer, aux chiffonnettes de ne pas sécher.

Enfin, des chiffonnettes, imprégnées de produit dont la composition n’est pas divulguée mais contient :

  • du détergent carrosserie, nettoyant pollutions et hydrocarbures
  • un dégoudronnant
  • du nettoyant vitre, anti-pluie, anti-rayures, sans traces
  • du nettoyant jantes, pour éliminer graisses et poussières de frein
  • du démoustiquant phares, calandres et pare-brise
  • du lustrant peintures fanées et protection contre les salissures.

Le tissage alvéolé capture la salissure et évite les rayures. Il y a en tout 80 lingettes. A raison de deux lingettes par moto ou scooter, cela représente 40 lavages.

Principe

Il faut passer la lingette sur la partie à laver et ensuite essuyer avec la microfibre. C’est aussi simple que cela.

Dans les faits

Vulcanet prévoit deux lingettes pour une moto ou un scooter et c’est effectivement le nombre qu’il nous a fallu pour laver notre scooter d’essai. Et il a été nettoyé de fond en comble, jusqu’aux jantes.

Astuce :
Il faut commencer par les parties hautes, pour terminer par les parties bases, plus sales.

Pare-brise
Selon le démonstrateur, Vulcanet est également efficace pour le pare-brise. A notre avis, il vaut mieux pour cette partie du scooter, conserver la méthode « traditionnelle » qui consiste à vaporiser sur produit spécial vitre. Si le pare-brise est recouvert d’insectes et qui plus est, secs, le produit vitre la ramollira et vous pourrez ensuite les enlever avec un chiffon doux. Avec la lingette Vulcanet, vous ne pourrez pas laisser celle-ci ramollir les cadavres d’insectes puisqu’il faut frotter.

Sur un pare-brise moins sale, la lingette est trop imprégnée de produit au sortir du tube et charge donc trop le pare-brise.

Plastique – carrosserie

C’est là que l’intérêt de Vulcanet et l’efficacité de Vulcanet fait ses preuves. Sur l’avant, avec des insectes, des traces de goudron, de boue, de gouttes de pluie, un passage de chiffonnette et un autre de microfibre et la carrosserie brille à nouveau comme au premier jour.

La chiffonnette fonctionne sur les plastiques mats, les repose-pieds, les compteurs… Pas un centimètre carré n’échappe au passage de Vulcanet.

Conserver cette première lingette.

Roues – jantes

Sur une jante recouverte de dépôt de graisse, de boue et autres accumulations après des kilomètres parcourus sous la pluie et des routes poussiéreuses, la lingette Vulcanet fait merveille. Même au karcher et à la brosse, il est difficile voire impossible d’aller nettoyer le moindre recoin.

Notre conseil. Pour les jantes et les roues, prendre une nouvelle lingette. Elle est imbibée de produit nettoyant et vous viendrez à bout des pires incrustations. De plus, vous parviendrez à aller chercher la saleté dans le moindre recoin en pliant la lingette et en la glissant dans le moindre interstice.

Plutôt que de salir la microfibre sur ces parties basses qui sont les plus sales, il faut essuyer avec la première lingette. Cette première lingette est encore humide mais plus trop chargée de produit et récupèrera l’excédent de la seconde lingette.

Ensuite, vous pourrez passer la microfibre si vous le souhaitez. Mais le passage de la seconde lingette suffit amplement. Le tout sans avoir à frotter comme vous pouvez le faire avec du WD40.

Il manque un petit outil pour maintenir la lingette et aller chercher les espaces difficiles d’accès. Nous nous en sommes sortis avec un abaisse-langue de médecin.

Conclusion

Vendu entre 38€ et 45€, ce produit est un concentré de différents produits et réussit à accomplir en un passage ce que vous feriez avec trois ou quatre autres successivement. Vulcanet se révèle peu cher à l’usage. Un « lavage » revient à 1.125€ à raison de deux lingettes par opération. Gain de temps, écologique, même si nous ne savons pas exactement la composition du produit nettoyant, Vulcanet vous délivre de la corvée de lavage.

Et vous n’hésiterez plus à rouler et salir votre précieuse monture.

Vulcanet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conseils

Refroidissement éolien : relation entre température ambiante et vitesse

Par ces temps de grand froid, l’ASF propose un rappel sur la notion de froid éolien qui permettra à chacun de s’équiper en conséquence pour continuer de rouler à scooter. C’est Paul Siple et Charles F. Passel qui ont développé le concept facteur du refroidissement éolien juste avant l'entrée des (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais