Canvas Logo

Essai Rieju Nuuk 110km/h : moto-scoot électrique et du caractère !

lundi 8 avril 2019 , par Christian , StephaneC.

Rieju a dans sa gamme de scooters, motos et vélos, un véhicule électrique, le Nuuk qui existe en deux versions. Pour les différencier, Rieju a fait dans le direct et simple. L’un s’appelle Nuuk 45km/h et l’autre Nuuk 110km/h. Avec une telle dénomination, les choses sont claires. Le 45km/h est une version 50cc et le 110km/h, un équivalent 125cc thermique. Posés côte-à-côte, il est impossible de distinguer une version de l’autre. Avec la version 110km/, vous pouvez emprunter les voies rapides et les autoroutes.

Présentation

Les designers Rieju n’ont pas fait dans le consensuel mou. Le Nuuk a une vraie personnalité et du caractère. Déjà, difficile de dire si nous avons à faire à un scooter ou une moto. Le Nuuk a en effet une chaîne. Le choix est étonnant quand la plupart des constructeurs place le moteur électrique dans le moyeu des roues. C’est à se demander si Rieju n’aurait pas l’intention de décliner son Nuuk en version thermique !

Parmi les choix des ingénieurs, la fourche est inversée avec des tubes de Ø41mm, d’une belle couleur dorée. Cela fait immanquablement penser au trois roues de Yamaha, la Niken. Toutes proportions gardées !

Le Nuuk 110km/h s’enjambe comme une moto. Le ponton est encombré des batteries qui sont posées verticalement et côte-à-côte. Le cadre tubulaire est apparent et peint en noir brillant. Il tranche sur le reste de la carrosserie qui est à dominante gris. Parmi les coloris disponibles, il y a le rouge, particulièrement réussi. La version Cargo se dote d’un cadre noir mais le gris est remplacé par du blanc. Attention au nettoyage.

Le siège conducteur est suspendu et parmi les attentions que ménage le Nuuk, le siège passager se relève pour former un dosseret. Le passager ne sera là que pour dépannage, la place à deux devient vite exiguë.

A l’arrière, côté droit, la chaîne, à gauche, le mono-amortisseur dont le ressort est peint en blanc. Comme il est positionné juste en dessous du conducteur, rien ne vient entraver le regard quand vous regardez au dessus de la roue arrière, si ce n’est le garde-boue support de plaque.

Au commodo droit, un coupe-circuit trouve sa place tandis qu’à gauche, en plus des traditionnels appel de phare, clignotants et klaxon, un bouton permettant le contrôle du tableau de bord se positionne sur le haut. Le tableau de bord fait plus penser à une tablette par sa forme et il est visible, sauf par grand soleil.

Sur le pourtour, les voyants « fixes » tels que clignotants, avec gauche et droite séparés, le voyant de plein phare, d’Abs, de danger et de charge de batterie. Au centre, la grande fenêtre affiche le mode de conduite, la vitesse, l’autonomie restante, le kilométrage parcouru, ou total, ou l’heure dans la zone en bas à gauche. A droite,

C’est clair et facilement assimilable dès les premiers instants.

Avec un tel look, aux feux, vous avez de fortes chances d’être questionné sur l’engin que vous conduisez.

Trois modes

Motorisé par Bosch, impossible de ne pas le voir, le nom de Bosch est écrit un peu partout, le moteur développe 10,5kW, soit 14Cv. Le Nuuk 110km/h permet de sélectionner trois modes de fonctionnement.

Le mode « Go » est limité à 65km/h et permet la plus grande autonomie. Le mode « Cruise » permet d’atteindre 86km/h et offre un compromis entre « Go » et « Boost ». Ce dernier mode vous fera atteindre la vitesse de 108km/h. A cette vitesse, l’autonomie se réduit fortement et à vue d’œil.

Rieju a même doté le Nuuk d’un mode Crawl. Cela permet de manœuvrer le scooter-moto à basse vitesse, en marche avant comme en marche arrière mais le poids plume du scooter permet de s’en passer.

Mesures

Autonomie
Rieju annonce une autonomie de 120km sur route et de 90km en cycle urbain. En cycle urbain et dans le mode le plus économique « Go », nous avons pu parcourir 70km. Un peu en dessous des mesures annoncées. Sur ce mode, il faut prendre son mal en patience, niveau accélération. Vous arrivez à vous insérer dans la circulation facilement mais vous serez une gêne pour les autres usagers, notamment si vous circulez sur la voie 2roues des axes rapides.

En mode « Cruise », l’autonomie est de 59km alors qu’en mode « Boost », elle est de 47km.

Accélération
Sur le Nuuk 110km/h, nous fait des mesures sur la vitesse maximum atteinte sur le mode « Go », soit à 65km/h. Les relevés sont :
GO : 20’
Cruise : 10’
Boost : 07’.

En mode « Go », vous pouvez facilement vous insérer dans la circulation mais il faudra faire l’impasse sur les accélérations. Ce mode est à réserver aux défenseurs d’une économie la plus verte possible.

Le mode « Boost » procure des accélérations dignes d’un scooter thermique. Les conducteurs de ces scooters sont tous épatés de voir l’accélération du Nuuk.

Au niveau vitesse, cela donne :

Vitesse Compteur 50 60 70 86 108
Gps 47 55 64 78 89

Les compteurs sont assez justes. Il en est de même pour le temps de charge que Rieju annonce au tableau. A quelques minutes près, le temps affiché et estimé d’une charge est celui qu’il vous faudra pour arriver à 100%.

Confort - Suspensions

Le confort est globalement satisfaisant mais la selle manque de mousse et au bout d’une heure ou deux, vous trouverez en plus qu’elle n’est très large. Elle penche vers l’avant, ce qui vous fait bien tenir le guidon.

Les suspensions maintiennent bien le Nuuk mais le débattement court, 90mm, ne permet pas d’absorber toutes les imperfections de la route. A deux, vous êtes vite en butée. Les suspensions ont au moins le mérite de garantir une tenue de route imperturbable quelque soit le revêtement.

Batteries

Elles sont au nombre de deux et au lithium-ion. D’une capacité de 100 Ah (150 Ah / 200 Ah en option), elles permettent d’augmenter l’autonomie du Rieju Nuuk 110km/h.

Elles sont également extractibles mais le poids de chacune d’elle, 15kg, calmera les ardeurs de transport. Heureusement, le Nuuk est équipé d’un chargeur et il suffit de le brancher sur une prise de courant standard.

A noter que le temps de charge qui s’affiche est particulièrement juste. Il faut 5h pour recharger les deux batteries à 100%.

Application

Avec son moteur Bosch a conçu une application qui permet de visualiser tout un ensemble d’informations sur son véhicule.

Malheureusement, sur son notre smartphone, impossible de synchroniser.

Freins

Avec ses deux disques de Ø280 mm, à l’avant et de Ø220 mm à l’arrière, et un poids de moins de 140kg, le Nuuk est un bon freineur, mais sans Abs.

Le Nuuk 110km/h est tout de même doté du freinage couplé.

Nous n’avons pas pu malheureusement effectuer les mesures habituelles pour les distances.

Nous n’avons pas eu l’occasion de tester a monte d’origine, des Mitas, sous la pluie. Les Mitas semblent durs.

Chaîne

La conception du scooter Nuuk avec une chaine est originale mais elle nécessite un entretien, au minimum un graissage et tension, régulier.

Elle génère également du bruit. Cela change des autres scooters électriques, totalement silencieux et a l’avantage de prévenir les piétons de votre arrivée.

Conclusion

Avec son, ses Nuuk, Rieju a concocté une moto-scooter à l’allure atypique dans le paysage urbain. Original et décalé, le Nuuk 110km/h séduira ceux qui veulent rouler vert tout en cultivant l’originalité.

Affiché au tarif de 6.999€ pour la version équivalent 125cc, et 5.999€, pour la version clyclo, le passage au vert exige au préalable un passage chez votre banquier mais il ne faut pas oublier que le coût d’usage de l’électrique n’est que de quelques centimes au kilomètres, se limitant aux pièces d’usure, pneus, plaquettes… et chaîne.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles