Canvas Logo

Essai Peugeot Satelis 125cc Roland Garros

lundi 19 juillet 2010 , par Patrick L.

Peugeot a livré une nouvelle version de son scooter vedette en 125cc. Il a été mis en ventes à la fin du tournoi de tennis du même nom. La version Roland Garros se différencie des autres versions par son équipement : dosseret passager, selle imitation cuir, ABS et plip d’ouverture du coffre à distance. Le tout est affiché à 4225€. La finition RG est limitée à 500 exemplaires. Il va falloir se dépêcher pour passer commande.

Tour du propriétaire

JPEG - 176.4 ko

Au premier regard, aucun doute n’est permis. Le style Peugeot se retrouve dans le Satelis. C’est un mélange de formes carrées et rondes, la finesse et la robustesse se dégagent du Satelis 125cc, surtout de l’arrière. Le coup de crayon est indéniable, surtout quand on pense que le Satelis a déjà quatre ans et qu’il n’a subi aucune retouche esthétique, ou si peu.

Ce qui frappe aussi au premier regard du Satelis, c’est la hauteur de la selle.

JPEG - 121.1 ko

Que ce soit la partie passager ou la partie pilote, elle semble épaisse et garantir un voyage en classe confort. Le passager est toutefois installé en hauteur et exposé aux turbulences.

Au tableau de bord, Peugeot a fait dans le classique. Aucune trace du style Peugeot au niveau des cadrans, une fenêtre analogique est encadrée par un compteur de vitesses à gauche, à droite, par un compte tours. Différents voyants complètent le tout, les clignotants bénéficient d’un répétiteur sonore, mais le son est bien faible. Même s’ils sont cerclés de chrome, le tableau de bord avec son fond blanc et noir tranche radicalement avec la ligne.

Dans la fenêtre, indicateur de température moteur, thermomètre température extérieure, niveau d’essence à segments, heure, trip journalier et kilométrage global, heure. Le service minimum mais tout est là.

JPEG - 127.5 ko

Une fois installé en selle, la première chose qui frappe est que le scooter est bas. La selle culmine pourtant à 784mm mais elle est affinée sur l’avant. Les repose-pieds sont échancrés pour permettre de poser les pieds facilement à terre. Les plus petits seront ravis ! Les roues de 14 pouces à l’avant et de 13 à l’arrière y contribuent beaucoup. La petite taille de la roue arrière permet au coffre de contenir aisément deux casques et quelques affaires. Le béquillage sur central se fait sans aucune difficulté.

JPEG - 82.7 ko

Le passager dispose d’assez de place pour s’installer à son aise sans être « collé » au pilote et ses repose-pieds ne viennent pas gêner ce dernier.

Le paradoxe est d’autant plus frappant que le Satelis fait compact et pourtant, pilote et passager disposent d’assez de place. Le pilote pourra même étendre les jambes et conduire pieds en avant.

Les commodos Peugeot ont toujours cet aspect peu valorisant, avec ces couleurs façon jouet, mais le Satelis dispose d’un appel de phare de type gachette et de feux de détresse. Le sans faute de ce côté-là.

Petit pare-brise fumé. La ligne est préservée, au détriment de la protection.

Sur route

Après ces présentations, un tour de roues s’impose. Tour de clé, les aiguilles des compteurs s’animent. Démarreur, le bruit aigrelet du démarreur lance le moteur. Celui-ci émet un bruit contenu mais pourtant bien présent. Les voyants s’éteignent après la mise en route du moteur, sauf celui de l’ABS. Il ne s’éteindra que passés les 4km/h.

JPEG - 176.4 ko

Le Satelis dispose d’un moteur développant 15Cv au régime de 9250 tr/mn, sur le papier. Dans les faits, nous avons pu mener le Satelis à 10500tr/mn. A ce régime, la vitesse au compteur dépassait les 120km/h. Pour un « petit » 125cc, c’est en soi une performance et encore, notre machine d’essai totalisait tout juste 1000km. Encore quelques précieux kilomètres heures à venir, une fois que le moteur 4 temps, 4 soupapes, sera complètement libéré.

JPEG - 178.5 ko

A l’arrêt, poignée ouverte en grand... il ne se passe rien pendant quelques dixièmes de secondes. Pourtant, le moteur prend des tours, il est même déjà à 7000tr/mn ! Il y a simplement comme un temps de décalage. Le temps que la transmission secondaire accroche. Surprenant ! Il faudra donc anticiper le départ du feu rouge pour ne pas se laisser distancer. Et les automobilistes qui vous suivent peuvent être trompés par les vocalises du moteur et la vitesse du démarrage.

Car le moteur du Satelis 125cc est expressif. Si vous avez l’habitude de conduire à l’oreille, il faudra, là aussi, changer d’échelle. A volume sonore équivalent sur un autre scooter, le Satelis est facilement à 20, voire 30km/h en dessous. C’est amusant dans un premier temps mais le volume sonore est tel que ça en devient rapidement lassant, surtout si vous ne faites que de la ville.

JPEG - 116.1 ko

A basse vitesse, 30km/h, le Satelis semble hésiter entre la roue libre et continuer à avancer. Tout comme à la coupure des gaz. Le moteur se maintient vers 4000tr/mn et tombe tout d’un coup, au ralenti. Au guidon, l’impression est que le Satelis continue sur sa lancée, sans frein moteur. Déroutant dans un premier temps mais c’est une question d’habitude.

Heureusement, sur route, le Satelis 125cc revient dans la norme. Il y a bien quelques vibrations mais c’est vite oublié. Comme en ville à petite vitesse, le Satelis, grâce à son poids contenu, est tout aussi vif. Il se place sur l’angle aussi facilement qu’un vélo, et sa légèreté fait merveille quand il s’agit de rattraper une trajectoire mal négociée.

En reprise, il ne faut pas hésiter à lancer le moteur vers les 8000tr/mn. C’est dans cette zone que le moteur a le plus de couple. Il s’exprime presque avec jubilation, à la plus grande satisfaction du conducteur, ce jusqu’à 10.000tr/mn. Mais chut, nous ne dirons rien à Peugeot...

Sensible au vent et bonne liaison au sol

JPEG - 111.8 ko

Le poids contenu du Satelis s’il permet de le manoeuvrer et de le conduire avec facilité trouve ses limites par journée de vent latéral. Ou bien encore quand vous sortez du sillage protecteur d’un camion. Attention, au déport. La petite roue arrière contribue également au phénomène. En quelques instants, le Satelis peut se retrouver à l’autre bord de la voie. Heureusement que le Satelis est tout aussi rapide à remettre sur la bonne ligne.

Si, sur la route, vous voyez un Satelis aller de droite et de gauche, ce n’est pas que le conducteur est saoul. Il y a simplement beaucoup de vent !

Peugeot Automobiles étant réputé pour ses liaisons au sol, il n’y a pas de raison pour que Peugeot Scooters ne fasse pas de même. Et c’est le cas. Les suspensions maintiennent bien le scooter sur le bitume tout en filtrant les irrégularités de la route.

Les passages pavés ou bosselés se font sans que le Satelis ne bronche. L’avant et l’arrière sont bien accordés pour le plus grand bien du conducteur et du passager. La selle épaisse contribue également au confort général.

Freins

JPEG - 190.5 ko

Sur le Satelis, les freins avant et arrière sont comme le jour et la nuit. L’avant bénéficie de l’ABS tandis que l’arrière est sans mais couplé avec le frein avant. Autant l’avant est mordant, progressif, et offre un bon ressenti, autant l’arrière est sec, presque brutal. C’est donc l’avant qu’il faut privilégier.

Il faudra cependant faire avec le bruit de pompe du circuit qui se met sous pression. Il faudra également faire avec une course de frein variable, en fonction justement de la pression du circuit. Au maximum de pression, la course du frein avant est aussi courte que celle du frein arrière.

Mais courte ou un poil plus longue, l’ABS fait merveille et évite le blocage de la roue avant. Allié à une fourche avant pas trop plongeante, les freinages réflexes ne seront pas piégeurs.

Nous n’avons constaté qu’un effet pas très agréable de l’ABS. C’est quand la fourche est en détente et que l’ABS s’enclenche. Le Satelis transmet à ce moment-là des à-coups dans le guidon mais heureusement, le Satelis reste tout à fait contrôlable et le cas est rare en conduite normale.

Consommation

JPEG - 79.1 ko

Lors de notre essai, le Satelis, pourtant malmené avec accélérations, freinages, changements de rythmes fréquents, n’a consommé que 4.2 litres. Avec une conduite plus coulée et l’habitude, la consommation ne devrait pas excéder 3.5 litres. En ces temps de crise, c’est toujours ça de gagné.

A noter que l’orifice de remplissage du réservoir parait démesuré par rapport à la taille du scooter. On se croirait en présence du réservoir de camion.

Conclusion

Le Satelis 125cc remplit son contrat. Il bénéficie de l’ABS en option quand certains scooters 125cc ne le propose même pas mais il est dans la fourchette haute au niveau tarif.

Confortable, bien équipé, performant, Peugeot n’est pas tendre avec notre porte-monnaie mais le GT de Peugeot reste encore l’un des rares scooters fabriqués en France.

Il faudra toutefois composer avec le niveau sonore du moteur et c’est bien là le seul véritable défaut du Satelis.

JPEG - 176.4 ko
JPEG - 82.7 ko
JPEG - 178.5 ko
JPEG - 190.5 ko
JPEG - 116.1 ko
JPEG - 127.5 ko
JPEG - 121.1 ko
JPEG - 111.8 ko
JPEG - 107.1 ko
JPEG - 109.4 ko
JPEG - 136.6 ko
JPEG - 79.1 ko

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles