Canvas Logo

Essai Askoll eB1, eB2 et eBolt : I am electric, and you ?

mardi 12 juin 2018 , par Christian , StephaneC.

Pour un essai des vélos électriques d’Askoll, le eB1, le eB2 et le eBolt quoi de mieux que de visiter la ville de Vincenza ? Cette visite découverte est un prétexte pour donner quelques coups de pédale et découvrir la ville.

Après avoir choisi notre monture, nous nous élançons. Mon choix s’est porté sur l’eB1. Les vélos semblent solides. Ce n’est donc pas étonnant qu’Askoll ait été choisi pour des programmes de sharing par les villes de Milan, Rome… Réglage de la selle, puis en route !

Première surprise : La batterie au guidon n’alourdit pas la direction. A contraire, elle lui donne plus de stabilité.
Seconde surprise : le déclenchement de l’assistance se fait dans une grande douceur.

Quelques tours de pédales plus tard, arrêt. Explications de notre guide devant le portail Néo-classique. C’est Napoléon qui interdisant l’inhumation des morts dans les églises a poussé à la création du cimetière. Vicenza Bartolomeo Malacarne en fit les plans.

Puis, nous reprenons notre route direction le centre-ville.

Les pavés et bosses sont vite oubliés. L’eB1 et l’eB2 sont dotés d’une (petite) suspension au niveau de la selle. L’assistance est réglable au guidon, sur le boitier situé à gauche. Il indique le kilométrage parcouru, la vitesse, les calories brulées, la charge restante et surtout, vous permet de régler le niveau d’assistance. Zéro, et vous avez un vélo « ordinaire ». Même sans assistance, vous pouvez démarrer et pédaler sans avoir à forcer. Le vélo n’est pas trop « lourd ».

Avec assistance, les choses sont tout de même plus faciles. Avec une force à peu près équivalente, le niveau 4 d’assistance permet de frôler les 30km/h, le tout sans forcer. Askoll annonce une limitation à 25km/h mais le petit compteur affichait bien 27km/h. Attention donc aux excès de vitesses ! Un de nos vélos était équipé d’une poignée droite tournante, pour régler l’assistance.

Nouvel arrêt. Cette fois, c’est le Palais Chiericati que nous admirons. Il est l’œuvre de l’architecte Andrea Palladio qui dessina nombre de palais et résidences dans la région, dont le magnifique Palais de la Ragione avec son toit en coque de navire inversé. Une halte au pied de ce Palais vaudra une séance photo avec la basilique Palladiana et sa tour.

Askoll propose ses vélos en différentes tailles de cadre, de puissance. La batterie autorise une autonomie de 80km. De quoi largement faire ce tour de ville.

Askoll propose également un vélo destiné aux enfants, le eBolt. Petit par la taille, il reprend les lignes du eBFolding qui se plie. Le eBolt est personnalisable et avec son moteur électrique, Aksoll le présente « comme une mob » avant l’âge. Il n’est pas pourvu d’amortisseur de selle mais dispose de toute la technologie de ses ainés. Une vraie surprise.

Au terme de cet après-midi d’essai, il faut bien concéder qu’Askoll a réussi son virage Mobilité Urbaine. Les vélos offrent la possibilité de parcourir la ville sans fatigue, permet de passer partout, contrairement aux scooters, même électriques. Autonomie largement suffisante, confort, robustesse, les vélos Askoll sont armés pour conquérir le bitume et les pavés des villes.

Avec des tarifs accessibles, l’eB1 est affiché à 1.390€, l’eB2 à 1.490€, l’eB3 à 1.690€, Askoll va verdir vos déplacements sans rendre vert votre portefeuille !

I am electric. And you ?

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.