Canvas Logo

Enquête Vigicarotte : 18-25 ans « alcool et drogue au volant »

mardi 11 décembre 2018 , par Christian

Vigicarotte, le dispositif de sensibilisation des risques routiers de MAAF Prévention, dévoile les résultats d’une double enquête sur les 18/25 ans ayant pour thème « alcool et drogue au volant » et leur rapport à « la voiture ».

Réalisée dans toute la France via le chatbot JAM* sur Messenger, ces deux études permettent de mieux connaître les habitudes des 18-25 ans.

Résultats ? Les jeunes multiplient les comportements à risques. D’où la nécessité de poursuivre la prévention auprès d’une tranche d’âge particulièrement touchée par l’insécurité routière. C’est l’objectif du dispositif Vigicarotte qui responsabilise les jeunes conducteurs en discothèque et dans les festivals.

Les chiffres clés

  • Seulement 1 jeune sur 2 applique le principe du conducteur désigné en soirée
  • 1 jeune sur 3 a déjà pris le volant sous influence (alcool/drogue)
  • Près d’1 jeune sur 4 n’arrive pas à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou fumé (et pas des cigarettes) et qui propose de les ramener.
  • Plus de 2 jeunes sur 3 font des excès de vitesse
  • 9 jeunes sur 10 utilisent leur téléphone au volant

Les grands enseignements de ces deux enquêtes

1) « Alcool et drogue au volant, les usages des 18/25 ans »

1 jeune sur 4 n’arrive pas à toujours dire non !
23 % des jeunes n’arrivent pas à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou fumé (et pas des cigarettes) et qui propose de les ramener. Dans le détail, 19% disent non parfois et 4% craquent et acceptent. 77% arrivent à toujours refuser la proposition.

Retenir un ami, mission impossible ?
Et sans être passager, ils ne sont que 21% à toujours réussir à empêcher un ami de prendre le volant, 49% parfois et pour 4%, c’est impossible. Enfin, 26% n’ont jamais vécu une telle situation.

1 jeune sur 3 a déjà pris le volant sous influence
33% des jeunes ont déjà pris le volant après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue. 48% n’ont jamais pris ce risque. Dans le détail, pour les fautifs, c’est arrivé « une ou deux fois » à 26% et « un peu trop souvent » à 7%. Enfin, 19% ne conduisent pas.

Boire ou conduire, ils sont encore trop peu à choisir
S’ils doivent conduire, seulement 25% des jeunes ne boivent pas. 31% se limitent à 1 verre et 31% à deux verres. Enfin, malheureusement, 14% consomment 3 verres et plus.

Le conducteur désigné, un réflexe ?
Lors d’une soirée, seulement un jeune sur deux (49%) applique toujours le principe du conducteur désigné. Ce qui signifie que la majorité (51%) ne le respecte pas. Dans le détail, 35% l’appliquent parfois, 16% jamais.

1 jeune sur 5 consomme de l’alcool régulièrement
22% des jeunes boivent plusieurs fois par semaine/tous les jours de l’alcool. Dans le détail, pour 20%, c’est plusieurs fois par semaine et 2% en consomment quotidiennement. Seulement 13% ne consomment jamais d’alcool.

1 jeune sur 3 a fumé du cannabis dans l’année
33% des jeunes ont consommé du cannabis au moins une fois dans l’année. Dans le détail, 4% fument plusieurs fois dans la semaine et 4% fument tous les jours. 66% n’en consomment jamais.

1 jeune sur 7 a essayé les drogues « dures »
15% des jeunes ont essayé au moins une fois une drogue de type cocaïne, LSD, MDMA… 1% ont une consommation régulière et 5% ont essayé au moins 4 fois.

Une consommation à la maison ou chez les amis
Sans surprise, les jeunes consomment avant tout à la maison/chez des amis : 80%.
Viennent ensuite les bars : 13% et en boîte : 9%.

2) « Les 18/25 ans et leur rapport à la voiture »

La sécurité, premier critère pour les jeunes
29% des jeunes citent la sécurité comme critère le plus important dans une voiture. Viennent ensuite la qualité (19%) et le confort (18%).

La voiture, synonyme de liberté avant tout
Pour 33% des jeunes, la voiture est tout d’abord synonyme de liberté. Puis 31% mettent en avant l’utilité. 13% des interrogés pensent avant tout à la pollution.

Avoir une voiture, c’est « important »
7 jeunes sur 10 (71%) trouvent « important » d’avoir une voiture. Et un jeune sur deux déclare posséder une voiture (46%).

Plus de 2 jeunes sur 3 font des excès de vitesse
72% des jeunes font des excès de vitesse. Dans le détail, 28% des interrogés ont pour habitude d’en faire et 44% en font rarement. Seulement 28% n’en font jamais.

1 jeune sur 5 conduit de manière dangereuse
Les jeunes qualifient leur conduite au volant de « respectueuse » pour 51% et « tranquille » pour 28%. Mais 20% d’entre eux estiment leur comportement comme « Fast and Furious », façon de dire qu’ils conduisent de manière « rapide et agressive ».

Le fléau du téléphone au volant
89% des jeunes utilisent le téléphone au volant. Dans le détail, la majorité (53%) l’utilise « souvent » et ils sont 36% à l’utiliser « parfois ». Seulement 11% ne l’utilisent jamais.

1 jeune sur 3 a déjà eu envie de dormir au volant
4% des jeunes ont souvent envie de s’endormir au volant et 32% en ont parfois eu envie.
64% des interrogés n’ont jamais connu ce problème.

Confiance en la voiture autonome ?
Face à la technologie du futur, 70% des jeunes ne font pas confiance à la voiture autonome. Seulement 30% des interrogés font confiance à cette innovation.

Pour Pierre Negre, responsable de la Prévention chez MAAF Assurances, « les enquêtes sur les 18-25 ans sont rares malgré les risques et l’accidentologie élevée de cette population ». Il poursuit, « les nouveaux outils tel que le chatbot nous permettent de nous adapter aux usages de notre cible et de toucher les jeunes. Le BOT sur Messenger permet un dialogue plus naturel ».

Pour lui, ce type d’enquête est précieux car il aide à « comprendre les habitudes des jeunes afin de faire évoluer nos messages et bien choisir les canaux de diffusion. Les 18/25 ans sont une population peu sensible aux campagnes de prévention classiques, il faut donc aller les chercher là où ils se trouvent : sur le digital avec les réseaux sociaux, des youtubeurs, sur leur smartphone (application AlcooTel) mais aussi sur le terrain (dans les discothèques, les festivals avec Vigicarotte) ».

Il constate que « les résultats de cette étude confirment qu’il nous reste encore beaucoup de travail : 1 jeune sur 3 a déjà pris le volant sous influence, seulement 1 jeune sur 2 applique le principe de conducteur désigné lors d’une soirée... A nous de faire de la pédagogie pour convaincre le plus grand nombre que l’on ne conduit pas sous influence (alcool, drogue…) mais aussi qu’on ne monte jamais dans une voiture avec un conducteur sous influence. ».

Pierre Negre conclut, « pour les jeunes, la voiture reste importante et elle est synonyme de liberté. Mais les résultats sur les comportements au volant (alcool, drogue, vitesse, téléphone, somnolence) sont alarmants. Il faut plus que jamais faire de la prévention en suscitant l’intérêt des jeunes et en les associant. C’est tout le sens de notre dispositif Vigicarotte qui allie présence sur le terrain et sur les réseaux sociaux ».

Méthodologie
Les résultats de ces deux enquêtes Vigicarotte ont été obtenus à partir de deux sondages réalisés via le chatbot JAM sur Messenger du 2 au 11 octobre 2018.
Etude « 18/25 ans et leur rapport à la voiture », auprès d’un échantillon de 3 988 répondants de tous âges et toutes régions. Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-25 ans, qui représentent 1 953 répondants de l’échantillon.
Etude « Alcool et drogue au volant, les usages des 18-25 ans », auprès d’un échantillon de 4 752 répondants de tous âges et toutes régions. Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-25 ans, qui représentent 2 578 répondants de l’échantillon.

Vigicarotte.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles