Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Avant > Choisir son scooter : critères pour un bon choix

Choisir son scooter : critères pour un bon choix

jeudi 30 juin 2011, par Christian

Il fait bon, les bouchons et les transports en commun vous ont convaincus que le scooter est LA solution à votre besoin de mobilité.

Avant de signer le bon de commande, quelques conseils pour un achat sans regret.

Indispensable essai

Si vous choisissez le modèle de scooter, le scooter vous choisit également. En effet, sur un deux roues quelqu’il soit, vous n’aurez aucune possibilité de réglages. Vous ne pourrez que vous installer et constater que vous pouvez ou non :

- poser les pieds à terre,
- le manoeuvrer à l’arrêt malgré le poids,
- le manoeuvrer en marche,
- ranger quelques affaires dans le coffre.

S’il est trop haut, vous avez la possibilité de creuser la selle mais votre confort sur long parcours souffrira à terme du manque de mousse sur l’assise. S’il est trop bas, vous pourrez au contraire faire ré-hausser la selle mais il faudra vérifier que vous n’êtes pas trop à l’étroit dans votre nouvel espace de conduite. Le guidon peut également être modifié mais tous ces aménagements ne feront qu’augmenter l’addition.

Il ne faut donc pas se précipiter pour le nouveau scooter à la mode mais au moins l’essayer.

Fausses économies et vraies dépenses

Si votre budget est serré, il faudra tout de même vérifier que votre scooter offre le minimum indispensable.

Cela commence par un pare-brise pour s’abriter de la pression du vent et des intempéries. Si le scooter premier prix que vous convoitez n’en a pas, il faudra prévoir un supplément.

Pour vos menues ou grosses affaires, le coffre sous selle est un emplacement idéal. A condition que le scooter en dispose. Sinon, ce sera là-aussi un top-case à prévoir en sus du prix d’achat.

Il faut aussi penser aux indispensables que sont l’antivol homologué et le tatouage que certaines compagnies d’assurance exigent. Ce sont autant de frais supplémentaires.

Après l’équipement scooter, il faut aussi songer à l’équipement du conducteur et du passager éventuel. Si vous comptiez rouler cheveux au vent, il faudra oublier.

Si le seul élément obligatoire est le casque, il ne faudra pas pour autant négliger une paire de gants pour l’hiver, une autre pour l’été, un blouson ou une sur-veste, un sur-pantalon et des chaussures solides. En cas d’incident ou d’accident, ces vêtements constitueront une protection efficace entre votre peau et le bitume, ACEM : équipement de protection des motocyclistes.

Pour vous donner une indication, le budget moyen de l’équipement conducteur de deux roues est de 600€. Heureusement, cet investissement n’est pas à faire tous les ans.

Depuis le 1er janvier, tout conducteur n’ayant pas été assuré au cours des cinq dernières années et disposant du permis « B » doit passer une formation obligatoire, Formation deux roues obligatoire : 2 + 2 + 3 heures . Un poste de dépense supplémentaire, qui est parfois pris en charge par les constructeurs deux roues sous forme de remise sur le prix d’achat scooter.

Puissance

A l’heure actuelle, avec le permis « B », il vous est possible de conduire un deux roues d’une puissance de 50cc, 125cc et au-delà avec les Piaggio Mp3 LT ou les Quadro 3D.

Il va sans dire que l’augmentation de cylindrée entraine une augmentation du coût au kilomètre et de l’assurance.

Un 50cc est facile à conduire, à garer et à manoeuvrer mais dans les conditions actuelles de trafic, il est également source de stress car trop limité en vitesse et en nervosité. Le 125cc constitue un bon départ, sans jeu de mot, dans la pratique du scooter. Il en existe de différentes catégories, Différents types de scooters, qui répondent à des besoins différents. En France, la catégorie reine est la catégorie des scooters « GT ».

A vous de voir ce que vous privilégiez entre un sportif, un urbain ou un GT selon votre parcours et votre kilométrage parcouru. Les meilleurs 125cc vous permettront d’envisager des parcours routiers et autoroutiers, sans appréhension.

Au dessus, les 300cc, 400cc et bientôt 500cc seront plus lourds mais ils vous mèneront à bon port avec plus de facilité qu’un 125cc.

Après ces quelques rappels, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne route.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Rouler en duo

Ca y est, après avoir roulé en solo, vous vous décidez à faire partager les plaisirs du scooter à votre compagne, compagnon. Pour une balade en toute quiétude, quelques conseils de « vieux routards ». Réglage machine Avant de prendre la route en duo, il faut relire la notice du constructeur et vérifier (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais