Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Assurances > Ce qu’il faut savoir pour l’assurance

Ce qu’il faut savoir pour l’assurance

vendredi 28 janvier 2005, par Asso-scooter.org

Ca y est, vous avez choisi le scooter de vos rêves mais attention. Avant même de signer le bon de commande, il est préférable de se renseigner avant pour l’assurer.

Devis, comparatifs


Les critères entrant en ligne de compte pour l’établissement d’un tarif assurance sont multiples : âge du conducteur, deuxième conducteur éventuellement, type de véhicule, son âge, lieu de résidence, type de trajet, bonus-malus, nombre de contrats dans la compagnie... La liste n’est pas limitative.

De ce fait, il n’y a pas de tarif unique. Cependant, il y a suffisamment de sites, courtiers et compagnies consacrés à l’assurance pour se faire rapidement une idée du prix à payer pour conduire en toute tranquillité son scooter.

De plus, les compagnies d’assurance ont maintenant conçu des formules comprenant plus ou moins de garanties selon ses possibilités financières. A vous d’estimer quel risque se doit d’être couvert.

Garantie minimum

- Responsabilité civile
Assurer son scooter est une obligation légale et devant les coûts de réparation des dommages, l’assurance est fortement conseillé.

L’assurance minimum est celle appelée "responsabilité civile". Elle couvre les dommages que vous pouvez causer aux tiers. D’où parfois, son nom d’assurance aux tiers. Dans le cas d’un accident, votre assurance indemnisera tous les dommages que vous aurez causés y compris au passager. Cette assurance couvre également les dégâts matériels causés aux véhicules ou aux infrastructures routières.

En ce qui concerne votre véhicule, les réparations seront faites... à vos frais.

Extension de garanties

- Dommage collision
La première de ces extensions concerne les dommages subis par votre scooter et s’appelle "dommage collision". D’où son nom de tiers-collision. En cas de collision avec un tiers identifié (véhicule, animal, piéton), responsable ou non, votre assurance interviendra et couvrira les dégâts sous réserve du montant de la franchise en cas d’accident responsable.

- Dommage tous accidents
La dernière extension couvre les "dommages de tous types d’accidents". D’où son nom de tous risques. Elle est sensée couvrir tous les cas de figure que ce soit une simple chute ou un accident avec un tiers identifié ou non.

Il va de soi que plus les garanties sont étendues plus l’assurance coûte cher.

- Vol-Incendie
Par vol, il faut entendre le vol du véhicule lui-même. En effet, s’il s’agit du vol des accessoires ou de parties du scooter et même du vandalisme, ces éléments sont la plupart du temps soumis à conditions particulières.

Dans tous les cas, il faut bien lire le contrat pour vérifier la valeur de la franchise, minimum et maximum, ainsi que du mode de calcul de la décote.

La garantie vol est parfois soumise à conditions et qui ne s’excluent pas l’une l’autre. Gravage, antivols homologués, parking sont à justifier pour que la garantie s’applique.

- Conducteur
Cette garantie permet au conducteur d’être remboursé des frais médicaux et des préjudices pécuniaires d’un accident avec tiers identifié ou non.

- Equipements
La garantie "Equipements" permet de remplacer casques, gants, blousons, pantalon et bottes en cas d’accident. Bien conserver les factures d’acquisition de ces équipements.

- Assistance et protection juridique
L’Assistance vous permettra d’être dépanné et remorqué en cas de panne. Vous et votre véhicule seront amenés chez le concessionnaire le plus proche ou tout autre lieu de votre choix.

Certaines assistances imposent un minimum de kilomètres avant de pouvoir intervenir, d’autres interviennent même au bas de chez vous et pour une simple crevaison.

La protection juridique vous permet de de bénéficier d’une assistance dans les démarches pré-judiciaires. Si vous êtes impliqué dans un accident ou si vous avez un litige avec votre concessionnaire ou le constructeur, cette garantie vous fera bénéficier de conseils en matière de procédure. La compagnie pourra même nommer des experts pour la circonstance.

Ce premier niveau de contentieux permet souvent de débloquer des situations difficiles. Si, malheureusement, la procédure judiciaire doit se poursuivre, les frais seront à votre charge.

Il nous faut aussi rappeler que le certificat d’assurance doit être apposé de manière à être visible par les forces de l’ordre et que tout mensonge ou omission peut entraîner la perte des garanties souscrites.

Enfin, lors des demandes de devis, bien se faire préciser le montant de la fameuse franchise.

Après le choix du scooter et de l’assurance, il ne vous reste plus qu’à choisir l’équipement.

Bonne route.

Et aussi :
Conseils pour l’achat d’un scooter d’occasion
La côte de l’occasion
Formalités occasion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Garantie scooters : pour en bénéficier sans surprise

Lors de l'achat d'un scooter, la notion de garantie est rarement évoquée. Pourtant, savoir ce qui est couvert au titre de la garantie peut éviter bien des déboires car il existe plusieurs niveaux de garantie. Il faut tout d'abord avoir à l'esprit que la garantie ne couvre pas les pièces dites (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais