Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Pendant > ACEM : équipement de protection des motocyclistes

ACEM : équipement de protection des motocyclistes

jeudi 23 juin 2011, par Jean-Claude

L’ACEM (Association des Constructeurs Européens de Motocycles) a édité une brochure afin de mettre en avant l’importance, pour les roues, de disposer un équipement de protection.

En cas d’accident, l’équipement de protection va contribuer à éviter les blessures ou à en réduire la gravité. Des vêtements confortables adaptés à chaque type de conduite sont un élément essentiel. Ils doivent :

  • offrir un degré de protection en cas d’accident ;
  • garantir le confort du motocycliste par temps chaud, froid ou humide ;
  • améliorer leur visibilité par les autres usagers.

Conduire sans équipement de protection équivaut à prendre un risque inutile. De nombreux motocyclistes, notamment les navetteurs, se refusent à porter des vêtements de moto à cause du coût, des désagréments, pour des questions de confort et par manque d’information. De nombreux conducteurs de scooters ignorent que la conduite à vitesse réduite ne les met pas à l’abri de blessures graves. Il n’existe aucune différence entre tomber d’un scooter à 50 km/h que d’une moto à la même vitesse. Les conducteurs de scooters sont tout aussi exposés au risque de blessures, comme des fractures ou une abrasion cutanée étendue nécessitant une greffe de peau, voire pire.

D’après les données rassemblées dans l’étude MAIDS, la plus approfondie menée à ce jour sur les accidents de deux-roues motorisés, les motocyclistes qui portent un équipement de protection approprié sont moins exposés à un risque de blessures en cas d’accident. Les statistiques de blessures de l’étude MAIDS sont synthétisées par un indicateur afin d’illustrer l’utilité des équipements de protection et de mieux conseiller les acheteurs. Le « facteur protection » indique le pourcentage d’accidents rassemblés dans cette base de données dans lesquels l’équipement de protection a atténué la gravité des blessures ou a permis de mieux les éviter.

Différentes protections pour différentes parties du corps

Les motocyclistes doivent être incités à utiliser des vêtements qui comportent des éléments fluorescents ou réfléchissants. Les vêtements réfléchissants sont bien visibles de nuit lorsqu’ils sont éclairés par les feux de route et les vêtements fluorescents permettent aux autres usagers de bien distinguer les motocyclistes sur les autoroutes à trafic intense et lors de fortes pluies. Pour des raisons de sécurité, il est important de privilégier les couleurs qui contrastent avec le milieu routier plutôt que le noir uni ou le camouflage. Il est également possible d’utiliser les gilets réfléchissants pour un même résultat.

Le haut du corps et les bras : vestes et blousons

Les vestes et blousons, s’ils contribuent à donner une certaine image du motocycliste, sont néanmoins plus particulièrement importants en cas d’accident. Le choix d’une veste ou d’un blouson ne doit pas privilégier la mode et l’apparence au détriment de la sécurité.

JPEG - 76.1 ko
ACEM : équipement de protection des motocyclistes - blousons et vestes

Définitions : Léger : coton léger | Moyen : denim, cuir léger ou nylon | Épais : Kevlar®, simili cuir ou cuir épais.

Le bas du corps : pantalons

Les jambes du motocycliste sont la partie du corps la plus susceptible de subir un choc en cas d’accident. Ils doivent être assez larges pour être confortables, mais assez serrés pour conserver leur protection contre les chocs. Ils garantissent le confort du motocycliste, selon les conditions pour lesquelles ils sont conçus. Ils permettent de marcher confortablement. Dans un souci d’amélioration de la sécurité, certains modèles sont équipés d’éléments de protection homologués CE.

JPEG - 74.9 ko
ACEM : équipement de protection des motocyclistes - pantalons

Définitions : Léger : coton léger | Moyen : denim, cuir léger ou nylon | Épais : Kevlar®, simili cuir ou cuir épais

Chaussures

Les bottes de moto protègent les pieds, les orteils et les chevilles sans gêner la capacité de manœuvre du motocycliste. Les baskets sont plus « décontracté », mais même une chute mineure peut provoquer une blessure grave. Les mo- tocyclistes doivent déterminer s’ils souhaitent dépenser davantage dans des bottes étanches ou dans celles ayant des protections spécifiques, tels renforts de protection pour chevilles ou orteils (remplaçables lorsqu’ils sont usés).

JPEG - 71 ko
ACEM : équipement de protection des motocyclistes - chaussures

Définitions : Chaussures légères : chaussures de ville, mocassins et chaussures de sport

Gants

Il existe de nombreux modèles de gants de moto, avec des épaisseurs et des poids différents. Les gants légers sans rembourrage et éventuellement bien ventilés sont plus confortables pendant l’été ou dans les climats chauds tandis que les gants plus lourds, fourrés et/ou isolés permettent de se protéger du froid en hiver. Les gants de moto doivent protéger les mains et les poignets du conducteur sans réduire sa capacité à conduire son véhicule. Des gants couvrant l’intégralité des doigts protègent les mains des ampoules, du vent, du soleil, du froid et contribuent à éviter les coupures, les contusions et l’abrasion en cas d’accident.

JPEG - 77.2 ko
ACEM : équipement de protection des motocyclistes - gants

Définitions : Gants moyens : denim, cuir léger ou nylon | Gants épais : Kevlar®, simili cuir ou cuir épais

Protection de la tête et du visage

Les statistiques révèlent que les blessures à la tête sont la cause principale de handicap et de décès parmi les motocyclistes.
Les casques

Le casque est l’équipement de protection le plus important. Il est par conséquent essentiel de choisir le casque adéquat. Les casques réduisent de 50 % la propor- tion de blessures mortelles à la tête (source : Organisation mondiale de la santé). Le port du casque est obligatoire dans les États membres de l’UE. Mais 20 % de tous les types de casque sont éjectés en cas d’accident grave. L’éjection du casque a deux causes principales :

  • une taille de casque mal adaptée ;
  • une attache trop lâche ou une jugulaire qui n’est pas attachée.

Il est indispensable de verrouiller correctement le casque avant de prendre la route.

Les casques contribuent à la protection des motocyclistes de différentes façons. La coque extérieure est résistante à la pénétration et à l’abrasion. La mousse interne absorbe le choc en s’affaissant lentement suite à l’impact. Le revêtement en tissu en contact avec la tête assure le confort du motocycliste et ajuste parfaitement le casque.

Un casque qui a subi un impact violent doit toujours être remplacé.

Une étude qui devrait être fournie à chaque nouvel acquérant de deux roues et être le livre de chevet des décideurs en matière de sécurité routière.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Petit Futé : 100 plus belles balades France à Moto

Les beaux jours arrivent, même s’ils sont encore humides, et le Petit Futé qui n’est jamais à court d’idées, nous a concocté un guide des 100 plus belles balades de la France à moto. Ce guide se présente dans un format... guide. Il est donc assez épais mais pas très large. Cela permettra de l’amener avec (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais